Catégorie : Non classé

L’avant match: Bern Grizzlies

Le hasard du calendrier fait que les Geneva Seahawks affrontent coup sur coup les deux derniers finalistes 2016. En effet, après les Calanda Broncos la semaine dernière, ils partiront à Berne pour affronter les Grizzlies. Pour un neo-promu, cela pourrait être très difficile. Néanmoins, il s’agit là d’une excellente opportunité pour se situer dans le championnat et surtout pour continuer à progresser.

Les Berne Grizzlies ont battu les Calanda Broncos lors du SwissBowl 2016 au terme d’un match palpitant. Mais les Bernois, peinent en ce début de championnat 2017 avec deux matches et autant de défaites face à Landquart et Winterthur. Ils auront à coeur de lancer leur saison devant leur public contre les Genevois.

Du côté des Geneva Seahawks, la mission sera toujours la même: jouer leur meilleur match et toujours plus apprendre. Ce n’est qu’en procédant de la sorte qu’ils pourront espérer la victoire.
N’hésitez pas à suivre notre Twitter et notre Facebook afin de suivre le déroulement du match ou le résumé qui sera publié lundi.

Même affrontement pour les juniors qui eux joueront à 11h.

Scorez avec la Touchdown Card!

Les Geneva Seahawks sont fiers de vous présenter la Touchdown Card. En échange de 50CHF vous profiterez de beaucoup d’avantages chez nos partenaires et vous soutiendrez votre équipe préférée.

Où?

Dès maintenant, vous pouvez acheter la Touchdown Card sur notre site internet. Mais vous pouvez vous la procurer également auprès des membres du club, lors d’un match à Vessy ou directement chez nos partenaires.

Quoi?

La Touchdown Card vous fera bénéficier de rabais, avantages, ristournes chez nos partenaires, comme par exemple 20.- pour chaque achat de 99.- chez Ochsner sport ou encore 10% de rabais sur tous les articles Harley Davidson Genève.  Sans compter les restaurants qui s’ajoutent à la liste. Elle coûte 50CHF et est valable 1 an. La liste des avantages dont vous bénéficiez est disponible sur notre site internet et est régulièrement mise à jour avec des ajouts très fréquemment.

Comment?

Pour profiter des offres, il vous suffira de présenter la Touchdown Card lors de vos achats chez l’un de nos sponsors. Déjà existant dans d’autres villes, ce bon compromis a fait ses preuves car toutes les parties sont gagnantes.

Vous l’aurez compris, la Touchdown Card est le moyen malin de soutenir les Geneva Seahawks. Courez vite vous en procurer une!

Conférence de presse.

Pour leur retour en première division, les Geneva Seahawks se devaient de faire les choses comme il le faut.

Hier dans la journée, le président Fabrice Pranzo et le head coach Larry Legault ont tenu la première conférence de presse de l’année.  C’est à l’hôtel Ramada que les quelques invités ont pu découvrir les objectifs de la saison ainsi que les deux imports américains.

 

Si tout se déroule bien, une participation aux play-off

L’objectif est clair,  les Geneva Seahawks veulent rester en ligue A et montrer aux autres équipes qu’ils ont leur place ici. Et pourquoi pas créer la surprise dès la première saison en participant aux play-off? Grâce au recrutement du head coach, les Seahawks peuvent prétendre à ce résultat, Max Shortell et Tarek Odom en font tout deux parti.

L’équipe des Geneva Seahawks remercient toutes les personnes présentes.

Nous vous donnons donc rendez-vous ce dimanche 26 mars dès 11h pour la première rencontre contre les Basel Gladiators .

 

 

Bodyhype

Sapé comme jamais!

Pour la deuxième année consécutive, les Geneva Seahawks feront confiance à l’équipementier canadien Bodyhype pour la confection de ses maillots de match. Spécialisé dans le domaine sportif et plus particulièrement dans le football américain et le hockey sur glace, l’enseigne canadienne n’est pas une inconnue en Europe. En effet, elle est également l’équipementier des Black Panthers de Thonon-les-Bains dans la division 1 du championnat de France.

Très apprécié pour sa qualité de travail, ses conseils et son éthique, Bodyhype a su sublimé l’image des Geneva Seahawks grâce au design proposé pour les maillots de l’équipe élite. Ces arguments ont fait mouche tout au long de la saison puisqu’ils ont provoqué la curiosité des autres équipes de Suisse. En tout cas, les maillots font l’unanimité au sein des joueurs genevois et des responsables du club.

Vous aurez l’occasion de découvrir le nouvel accoutrement Bodyhype des Geneva Seahawks le 26 mars prochain à Vessy pour l’ouverture de la saison face aux Basel Galdiators.

En attendant, voici un petit échantillon.

Les Hawks à la montagne.

Rien de tel qu’une bonne journée au grand air avant de commencer la saison.

Pas loin de 20 joueurs ont profité du dernier week-end de libre avant le début de la saison pour passer un moment en équipe à la montagne.

Team spirit,  soleil, « neige » et grosse poilade étaient de la partie ce week-end.

Bien ressourcés, les joueurs sont désormais plus soudés que jamais et fin prêts à attaquer cette saison qui promet d’être des plus intéressante.

Ice Bowl – épilogue

La règle NFL 12, section 1, article 4a, interdit tout joueur offensif d’assister directement le porteur de balle dans sa progression. Chuck Mercein s’attendait à recevoir la remise de Bart Starr et s’est donc retrouver directement derrière ce dernier lors de sa poussée vers la ligne de but. Ne voulant surtout pas se faire pénaliser, Mercein a simplement lever ses bras, un peu comme le méchant « catcheur » qui montre ses mains et par conséquent son innocence !

Kick Off Camp

Ce weekend a lieu le Kick Off camp annuel de l’équipe sénior des Seahawks au Centre Sportif du bois des Frères. Ce camp signale la transition entre les deux dernières phases de la préparation d’intersaison et offre une densité d’entrainements et de meetings inégalée. Suite à ce weekend, nous avons posé quelques questions à coach Legault.

Ca fait quelques années maintenant que les Seahawks organisent un tel stage; quel en est l’objectif principal ?

Le fait d’organiser quatre entrainements sur deux jours est une opportunité de maximiser l’enseignement et de faire beigner le groupe dans un atmosphère de football pendant tout le weekend. Ca nous permet aussi de mener des réunions d’installation de système qui sont autrement difficile à caler.

Quels sont vos impressions du groupe ?

Je faisais justement le constat aux autres coachs que nous sommes à des années lumières d’où on était l’an dernier à la même période. En même temps, il le faudrait bien vu l’opposition en ligue A ! Plus sérieusement, on vise toujours une progression sur les régistres classiques: physique, technique, tactique et mental. En sachant que l’aspet physique relève surtout de l’initiative individuel (séances de musculation). Le plus important est que chaque individu fasse de son mieux pour progresser.

Et le travail à faire avant le premier match ?

Beaucoup! Nous sommes en bonne voie mais il nous reste quand même un travail énorme de peaufinage technique. Nous avons toujours quelques schémas à installer, mais l’essentiel du travail sera centré sur l’exécution de nos schémas de base, que ça soit à l’attaque, en défense ou sur les unités spéciales.

Place aux Arbitres

Bill LeMonnier, ancien arbitre de la conférence Big 10 et actuellement conseiller spécial pour les règles à la chaîne ESPN, était sur place samedi pour animer une conférence sur l’art de l’arbitrage.

L’accent était surtout placé sur l’interprétation des règles importantes ainsi que la communication et la gestion d’un match. S’appuyant sur plus de 40 années d’expérience dans l’arbitrage, les séances étaient riches d’exemples tirés de ses années en NCAA. Les arbitres présents étaient ravis de leur journée !

Programme de la journée

Session 1 : Sécurité des joueurs / Targeting

Session 2 : Blocages sous la ceinture (contraintes)

Session 3 : Possession : passe complétée ou non ?

Session 4 : Point d’attaque ou pas ? Avantage ou non ? Fautes non dangereuses sur les joueurs ?

Session 5 : Gestion du match et de l’équipe d’arbitrage. Communication entre les arbitres et les entraineurs.

L’avant-match – La grande finale!

Ce dimanche 26 juin, les Geneva Seahawks affronteront les Lucerne Lions pour la grande finale de LNB. Le 1er contre le 2ème, le spectacle risque d’être au rendez-vous. Et vous ?

Après plus de huit mois football, les Geneva Seahawks se retrouvent là où ils espéraient être. Après une brillante saison 2016, c’est l’heure de la finale. Ils affronteront les Lions de Lucerne, deuxièmes du classement. Les deux équipes se sont affrontés déjà deux fois cette saison, avec deux victoires genevoises. Mais tout reste à prouver pour les hommes de Larry Legault. Une défaite dimanche et tout s’arrête brusquement.

Le technicien canadien, qui est arrivé cette saison au bout du lac Léman, a indéniablement amené sa patte à l’édifice genevois, d’abord techniquement, puis humainement. L’ensemble de l’équipe a su profiter de son coaching pour s’améliorer de semaine en semaine comme le prouve le fil de la saison. Les Seahawks se sont inclinés à domicile face aux Thoune Tigers car à ce moment là, l’équipe n’était pas prête et les Tigers étaient simplement meilleurs. Depuis, plus rien ne les a arrêté.

Cela fait depuis 2013 que les Genevois courent après ce titre de champion de LNB. À l’époque, ils avaient décidé de ne pas tenter l’aventure en LNA alors qu’ils en avaient la possibilité. Ne voulant pas répéter les erreurs du passé (faillite sportive en 2007), ils ont préféré attendre d’avoir une base de joueurs et financière solide. Aujourd’hui, avec à sa barre Larry Legault, la barque devenue navire, a comme objectif de retrouver la LNA. Mais cela passera obligatoirement par une victoire dimanche.

 Le kickoff aura lieu à 14h à Vessy (Genève) et l’équipe aura besoin de vous ! Venez supporter vos couleurs et vos joueurs locaux. Si vous ne pouvez pas venir nous encourager, suivez l’évolution du score sur nos page Facebook et Twitter.

https://www.facebook.com/GenevaSeahawks/
https://twitter.com/SeahawksGeneva

Seahawks en « mud » victoire

Dans des conditions de jeux très difficiles, les Geneva Seahawks ont su éviter le piège tendu par les Bienna Jets. Ils se sont imposés sur le score sans appel de 41-00.

La messe était dite après la première mi-temps. Le score était de 35-00 et les arbitres ont décidé de ne plus arrêter le chrono dans la deuxième partie du match. Une nouvelle fois, Stephen Yepmo et Antoine Brandt ont ajouté des touchés à leurs compteurs (respectivement deux et un touchdown). Le déroulement du match a permis à Larry Legault de faire tourner son effectif à toutes les positions. Ainsi, Alex Perissinotto qui a commencé le match, et Morgan Nkule ont également participé au festival offensif. Jake Ryan est resté relativement discret avec seulement deux passes tentées. La pluie incessante et la balle glissante n’ont pas permis au Quarterback américain de développer son jeu de passe.

La défense a été très efficace. Avec deux fumbles forcés et l’interception pour un touchdown du véloce Chris Noah, elle n’a laissé que peu d’espace aux Biennois.

On commence à bien comprendre le système de Larry. On décortique plus rapidement les formations adverses ce qui nous permet d’être plus réactifs dans nos appels

analysait le capitaine défensif Nicolas Zavadil. L’ancien Quarterback devenu Safety depuis l’arrivée de Jake Ryan était également satisfait des conditions difficiles.

Pour la première fois depuis près de 10 ans j’étais content de jouer sous la pluie. Mon changement de position y est pour beaucoup. En effet, ces conditions sont plus difficiles pour l’attaque que pour la défense. Et je tire mon chapeau à l’offense qui a parfaitement rempli son objectif de la journée.

L’objectif de chaque équipe est de pouvoir donner du temps de jeu à tous ses joueurs. Afin de permettre à tous de progresser. Pour ce faire, il faut que les partants fassent leur job et plient le match rapidement. Cet objectif étant parfaitement rempli, la totalité des joueurs présents a pu fouler la pelouse.

U19 flop, U16 top

La venue de Lucerne devait être placé sous le signe de la revanche. Malheureusement pour les jeunes Hawks (U19), cela ne s’est pas passé comme prévu. Lucerne est meilleur certes, mais les erreurs évitables qu’ont fait les Genevois leur ont couté le match. Pourtant, à la mi-temps, le score n’était que de 00-12 et tout était possible. Mais à force de jouer double rôle, la fatigue physique se faisait sentir et les Lucernois sont repartis avec une victoire 00-26 dans leur car. Il y a beaucoup de travail à faire dans la section junior.

Les sections flags ont vécu leur première journée de championnat à Genève samedi dernier. Mission remplie pour les équipes U16. Les Seahawks 1 qui sont invaincus depuis 12 matchs et champions en titre ont continué sur cette voie avec deux nouvelles victoires. Les Seahawks 2, qui pour la plupart découvrent ce sport, ont également réussi leur première journée. Avec une défaite contre les Seahawks 1 et une victoire contre les Bulldogs. L’équipe U13 s’est de justesse inclinée contre les Broncos avant de battre les Bulldogs. Prochain rendez-vous le 7 mai à Landquart.