Catégorie : Main slider

Retour sur la saison 2017.

Alors que les joueurs reprennent gentiment leur préparation physique pour la saison prochaine, le coach Larry Legault revient sur la première saison en LNA dans ce petit interview.

La différence entre la deuxième et la première division Suisse est-elle grande?

Le niveau de jeu global est nettement meilleur – ceci est indéniable. En même temps, c’est à espérer car tout autre constat remettrait en question toute la structuration du Football Américain en Suisse! Quelque-soit le sport, à chaque fois qu’on gravit les échelons, le jeu est plus constant et les athlètes sont plus sérieux, ce qui donne une compétition généralement plus resserrée. Il y a beaucoup d’individus qui évoluent à des niveaux dits « inférieurs » qui pourraient facilement contribuer et même briller en ligue A mais qui choisissent, soit pour des raisons personnelles, soit par manque d’ambition sportive, de ne pas relever ce défi.

 

Justement, qu’est-ce que cela représente pour le club de pouvoir continuer en Ligue A en 2018?

Le maintien était l’objectif de base pour le club en 2017 et en quelque sorte tout notre projet sportif senior repose sur l’idée de poursuivre la compétition au plus haut niveau possible en Suisse. Nous voulons continuer d’offrir à tous nos joueurs existants et à tous ceux qui nous rejoindront un encadrement qui accompagne et facilite le développement technique et tactique, tout en encourageant l’épanouissement personnel dans un groupe accueillant et sain. Un joueur qui se dit « ambitieux » devrait toujours chercher à se mesurer contre la meilleure opposition possible, donc s’il y a une logique les personnalités similaires finiront par se retrouver !

Quelles sont vos exigences quand vous recrutez les imports pour l’équipe ?

Premièrement c’est un exercice qui tient plus de l’art que de la science et par conséquent il n’y a pas de recette magique! On doit d’abord cibler des postes en fonction de leur impact sur le jeu. Ensuite comprendre que même si les qualités physiques sont importantes, elles ne sont surtout pas les facteurs déterminants dans ce processus. C’est plutôt la combinaison entre les habilités physiques et la motivation qui fera la différence. Sur les années j’ai vu des joueurs avec des sacrés palmarès qui n’ont rien fait en Europe parce qu’ils ne possédaient pas la bonne mentalité. Et à l’opposé, j’ai vu beaucoup de joueurs de petites facs qui ont été dominants. Ensuite, la capacité de l’individu de s’intégrer au groupe est très important. A-t-il été capitaine de son équipe universitaire? De son high-school? Était-il apprécié par ses coéquipiers? Par ses coachs? A-t-il complété son cursus universitaire? Est-il curieux sur le plan culturel? Aime-t-il vraiment le football? Je pourrais continuer pendant longtemps mais au moins ça donne une petite idée des réponses qu’on cherche pendant ce processus.

Comment s’est passé l’intégration des imports cette année ?

Cette année était très particulière au vu des blessures et du roulement qui s’en est découlé. Mais au bout du compte je pense qu’on s’en est très bien sorti. J’ai particulièrement apprécié la contribution de Max (Shortell) au poste de quarterback – sa proactivité et son leadership nous ont grandement aidés.

Quand reprendront les entrainements ?

Nous allons reprendre très progressivement la semaine du 18 septembre avec des séances techniques par position et nous continuerons ainsi pendant presque deux mois. À noter aussi que le samedi 16 septembre nous organisons un « Test Day » qui est ouvert à tous les nouveaux joueurs (avec ou sans expérience) qui souhaiteraient nous rejoindre en 2018. Ceci aura lieu au Centre Sportif du Bois des Frères à 10h30 (informations par ici).

Comment évolue le Football Américain en Suisse ?

Très honnêtement je n’ai pas encore assez de perspective pour répondre intelligemment à cette question. On en reparlera dans trois ans !

 

Vous l’aurez compris,  la saison 2017 n’était qu’un début dans le processus des Seahawks. Pour continuer sur cette progression,  le club a constamment besoin de nouveaux joueurs, nouveaux sponsors et surtout de beaucoup de soutien.

On compte sur vous pour être présents la saison prochaine.  😃

 

Un Hawks parmi les taureaux.

Nouvelle recrue

La semaine dernière on vous présentait le nouveau partenariat avec le club de La Côte Centurions, aujourd’hui c’est d’un joueur qui a commencé là-bas qu’on vous parle.  Arrivé à Genève pour la saison 2017, Jonathan Vacas s’est directement imposé en tant que titulaire au sein de l’équipe des Seahawks. Après une très bonne saison rookie, John a reçu le 16 juillet dernier une convocation pour tenter de gagner sa place dans l’Equipe nationale d’Espagne.

 

PRÉ-SÉLECTIONNÉ

Après son camp de pré-sélection, nous lui avons posé quelques questions.

Comment s’est passé ton week-end en Espagne avec la sélection nationale espagnole de football américain  ?

Ce week-end avec la sélection nationale était intense. On n’a pas eu le temps de s’ennuyer. On est arrivé vendredi soir au centre d’entrainement, on a mangé et on a dormi pour être prêt pour le premier jour sur le terrain.  On avait un entrainement le matin et un autre dans l’après-midi. Celui du matin était basé sur le jeu aérien puis l’après-midi sur le jeu au sol.  On commençait par des drills par position puis des 1vs1 et des 7vs7. L’après-midi était très compliqué au niveau de la chaleur, (35 degrés à 17h30) j’ai beau être espagnol je ne suis pas préparé à ce genre de température.  Heureusement il  y a une super organisation autour de l’équipe des gens nous apportaient à boire entre les drills et on avait des fruits à disposition. Vraiment au top. Dimanche, on a eu un entrainement le matin uniquement, on a revu ce qu’on avait fait samedi et aussi une partie des équipes spéciales. En ce qui concerne le temps libre qu’on avait entre les meetings par positions et les repas, je le passais à dormir, comme la plupart de mes coéquipiers. Dans tous les cas c’était une super expérience footballistique, j’ai encore appris beaucoup de choses et je voulais encore une fois remercier tous les coachs et toutes les personnes autour de l’organisation qui ont fait le nécessaire et bien plus afin qu’on se concentre uniquement sur le football.

 

Qu’est-ce que cela représente pour toi cette convocation ?

Elle est un peu inattendue. Je suis les équipes nationales en Europe, surtout la Suisse et l’Espagne mais jamais je n’aurai pensé recevoir une convocation, surtout étant joueur espagnol évoluant en ligue Suisse. Donc quand j’ai reçu la convocation pour la pré-sélection des 69 joueurs, j’ai eu un sentiment de fierté mélangé à celui de la pression. J’ai vite partagé l’info avec mes coéquipiers, ma famille et mes amis. Ils m’ont tous encouragé et félicité. C’est un sentiment super-agréable.

Quand tu penses à ton parcours jusqu’à ce moment, quels sont les événements clés de ta carrière ?

Je pense que les éléments-clés sont mes débuts avec La Côte Centurions avec mes amis. Après il y a la victoire Junior en NSFL. Il y a aussi le fait que mon grand frère et mon petit-cousin aient rejoint l’équipe et qu’on ait fait une 3ème place en NSFL contre Lausanne. Sinon l’entrée en Ligue Nationale C, puis ligue B alors que j’avais intégré ce club alors que l’on était que 14 joueurs dans l’équipe à mes débuts. Et enfin le message du coach Legault qui me demandait si j’étais intéressé à rejoindre les Seahakws pour évoluer en LNA. Et la cerise sur le gâteau, cette pré-sélection en équipe nationale espagnole.

Revenons en Suisse, que retiens-tu de cette première saison aux Seahawks et en LNA ?

Ce que je retiens de cette saison au niveau football c’est de la technique, encore de la technique et beaucoup de technique. J’ai vraiment beaucoup appris avec Coach Legault. Sinon au niveau des résultats, on a démontré qu’on avait le niveau de la ligue A et qu’il faudra bien compter sur nous pour la saison prochaine. Et pour finir, l’équipe est juste une énorme bande de copains qui savent mettre le football avant tout, tous les nouveaux ont été super bien intégrés, je me suis senti directement un Seahawks malgré les vannes sur les vaudois. (rire)

Quels sont tes objectifs en 2018?

Maintenant que j’ai pu voir à quoi m’attendre et le système de jeu qu’on applique, je pense que je serais beaucoup plus à l’aise à mon poste. Mais mon objectif sera le même que l’équipe, être en playoffs et se donner une chance de disputer le Swissbowl.

 

Les taureaux contre les moules frittes.

Quelques jours après son interview, Jonathan à reçu la confirmation qu’il était sélectionné dans le roster définitif pour affronter, le 19 août, la Belgique. Nous ne manquerons pas de partager un éventuel lien pour regarder le match en live. Toute l’équipe des Geneva Seahawks lui souhaite plein succès dans cette superbe aventure et le soutiendra dans lors de ses matchs.

L’union fait la force !

Les Geneva Seahawks et les Centurions de La Côte sont fiers d’annoncer le lancement d’un projet sportif commun qui a pour objectif principal un partage de compétences au bénéfice des licenciés des deux clubs. Pour ouvrir le bal, cinq séances de développement technique auront lieu sur Gland entre septembre et décembre. Ces cessions seront animées par l’entraineur principal (et directeur technique)  des Geneva Seahawks, Larry Legault ; ancien entraineur universitaire au Québec, puis entraineur principal des Argonautes d’Aix en Provence, des Blacks Panthers de Thonon ainsi que l’équipe nationale française. Elles toucheront aux fondamentaux dans plusieurs domaines clés :

  • Lundi 11 septembre : Technique de placage incluant les angles de poursuite
  • Lundi 25 septembre: Receveurs de passe – techniques de base
  • Lundi 30 octobre: Courir avec le ballon – techniques de base
  • Lundi 13 novembre : Les unités spéciales
  • Lundi 4 décembre: Ligne offensive et défensive – techniques de base

« Quel que soit le sport, pour performer et pour apprécier son expérience, il faut maitriser les bases », dixit Larry Legault. « Ces séances offriront une opportunité aux jeunes joueurs (et aux moins jeunes !) d’acquérir quelques techniques essentielles à la pratique du Football Américain. Pour les anciens, ça sera une occasion de se mettre à jour. » 

Pour Gleb Iatsenia, le président des Centurions, cette entente représente un pas de plus pour le club créé en 2005 et qui évolue en ligue nationale depuis 2014. : « Nous cherchons toujours à offrir la meilleure expérience sportive que nous pouvons et ce partenariat est un grand appui à nos efforts. »

De son côté, le président des Seahawks, Fabrice Pranzo, se réjouit de cette collaboration : « nous retrouvons chez les Centurions une ouverture d’esprit qui place leurs jeunes joueurs au centre de leurs préoccupations – c’est carrément rafraichissant et augure bien pour l’avenir de notre sport dans la région ».

La volonté des deux clubs est de pouvoir mettre en place aussi un échange de joueurs (juniors ou élites) afin que l’athlète puisse évoluer s’il le désire dans l’une ou l’autre équipe.

 

 

Les flags sont champions Suisse.

En remportant samedi dernier leur finale sur le score de 68-15 contre les Calanda Broncos, les jeunes joueurs de Flag  (football américain sans contact) se sont vu récompenser du titre de champion Suisse Flag U16.

Quant à nos U13, ils terminent leur championnat à la deuxième place en s’inclinant en finale contre les Calanda Broncos sur le score de 24-12. Félicitations à toutes l’équipe et au staff.

Nous avons posez quelques questions au coach Alexandre Cortes.

Salut Alexandre, peux tu te présenter rapidement et nous dire quel est ton rôle au sein des Geneva Seahawks.

J’ai commencé le football chez les Seahawks à l’âge de 17 ans et maintenant ça fait 26 ans que je suis dans l’équipe. On peux dire que je suis un des vieux pilier du club. Je coach les sections flags U13 et U16 depuis 2007. En 10 ans avec eux, nous avons ramené 11 titres de champion Suisse : 8 en U16 et 3 en U13.

Tu coaches le flag depuis un certain temps déjà, et tu as remporté beaucoup de titre. C’est quoi ton secret ?

 

Mon secret je le garde pour moi.(rires)
Je suis un coach qui demande toujours plus aux joueurs que ce qu’ils peuvent me donner. Chaque joueurs a ses limites, je les pousse à tous les entraînements pour qu’ils les dépassent.  Leurs acquis ne m’intéresse pas, je cherche leur constante amélioration.

Maintenant que la saison flag est terminée, tu vas te concentrer sur la saison tackle U16. Quel est la grande différence dans ta manière de coacher ces deux catégories et quel est votre objectif pour cette 2ème saison ?

Il n’y a pas plusieurs manieres de coacher, j’entraine mes joueurs de la même façons,  car il n’y a pas de différence dans l’apprentissage entre le flag et le tackle. Hormis la technique pour le plaquage.

 

L’objectif de cette année est simple, préparez au mieux possible les joueurs qui pourront montez en U19. Match après match, pas de pressions sur le tableau d’affichage,  nous nous concentrerons uniquement sur leur apprentissage.

 

Et pour terminer, un petit mot à tous tes joueurs ??

Pour mes joueurs, je n’ai qu’une seule chose à leur dire: du meilleur au moins bon, continuez de progresser chacun a son rythme. Rendez moi fier.

 

Merci « Corto » pour tout le travail que tu fournis avec les jeunes.

Nous vous rappelons que durant l’été,  les entraînements des U16(tackle) se dérouleront uniquement les mercredis à Vessy.  La reprise est programmée au lundi 21 août.

 

Nouveaux joueurs bienvenus !

Les U16s équipés (joueurs nés en 2001, 2002 et 2003) continuent leur entrainement cet été tous les mercredi soir de 18h à 20h sur la plaine de jeu au Centre Sportif de Vessy.

A partir du lundi 21 août, l’équipe retrouvera son rythme normal avec trois entrainements par semaine (lundi, mercredi et vendredi, toujours de 18h à 20h). Le premier match est prévu le dimanche 27 août contre les Tigers de Thun.

 

Pas de playoffs cette année

Dans ce qui était le seul match du weekend en ligue A, et dans ce qui s’est avéré un de-facto quart de finale, les Seahawks ont laissé filé entre leurs griffes leurs espoirs de participer aux playoffs, s’inclinant 30 à 22 devant les Gladiators de Bâle. Menant 22 à 17 avec moins de 10 minutes à jouer dans la rencontre, nos Hawks étaient incapables de résister à l’armada terrestre des Bâlois, menée par le duo américain Terell Smith et Nathan Rhoades.  En effet, depuis le départ soudain de leur quarterback principal Perry Patterson, les Gladiators ont complètement rebâti leur attaque, passant d’une offensive presque exclusivement axée sur la passe à leur version du Wildcat *. Pour une fois, les Hawks ont ouvert le score, finissant une longue avancée avec une passe courte de Max Shortell à Antoine Brandt. La transformation à deux points fut réussie et le score était rapidement 8-0. Mais dès la possession suivante, les Gladiators ont profité d’une erreur de couverture pour marquer sur une longue passe au receveur Rene Fink qui s’est retrouvé tout seul derrière la tertiaire genevoise. Les Hawks ont repris l’avance avec une autre passe à Antoine Brandt ; la transformation a échoué. Tenaces, les Gladiators ont encore su répondre, égalisant rapidement le score à 14 partout à juste une minute de la mi-temps. Après un long retour du kick-off, les Hawks avaient 50 yards à franchir et deux temps-morts à leur disposition. Mais une passe passée entre les mains d’un receveur s’est retrouvée dans les bras d’un Gladiator et les équipes sont rentrées à la mi-temps là où elles avaient commencé : en égalité.

Au milieu du troisième quart, les Gladiators ont pris l’avance pour la première fois sur un field goal monstrueux (51 yards) de Raphael Roussis. Sur leur possession suivante, les Hawks ont traversé 80 yards pour marquer leur troisième touchdown du match, cette fois-ci sur le travail du binôme Shortell-Meynard. Ces deux mêmes se sont retrouvés de nouveau sur la transformation et les Hawks étaient devant 22 à 17.  Mais l’import explosif Terell Smith a remonté le kick-off aux cinquante des Hawks et a lui-même marqué le touchdown décisif quelques jeux plus tard.

Au final, c’était une somme d’erreurs non-motivées qui a coutée le match à nos chers Seahawks – une facture à la charge d’un manque d’expérience, mais tout de même une note chèrement payée.

*Le Wildcat est un schéma offensif déployant un runningback à la place du quarterback et utilisant principalement des jeux au sol.

Marche ou crève

Pour leur dernier match de la saison, les Geneva Seahawks iront à Bâle pour affronter les Gladiators.

L’équation est simple et assez inédite: en cas de victoire les Geneva Seahawks finiront 2ème du championnat et recevront la demi-finale de playoff le 2 juillet. En revanche s’ils s’inclinent face aux Gladiators, les Genevois finiront à la 5ème place et leur saison sera finie. En effet, quatre équipes pourraient être à 5 victoires et 5 défaites samedi soir. Et en cas d’égalité avec Bâle, Winterthur et Berne, les Seahawks seraient en bonne position grâce notamment aux deux victoires engrangées contre Winterthur. La seule chose de sûre avant ce match est le maintient des hommes de Larry Legault dans l’élite nationale, ce qui était l’objectif premier du club cette saison.

La première confrontation entre Bâle et Genève a eu lieu le 26 mars en ouverture de championnat. Pour leurs premiers pas en lna depuis 2009, les Seahawks avaient tenu lors de la première mi-temps (19-19) avant de céder en deuxième (défaite 21-39). Trois mois plus tard, les Seahawks se battent pour une place en play-off alors que leur saison avait démarré par un sec 0 victoire pour 4 défaites. Cela prouve la progression fulgurante de l’équipe.

Week-end chargé pour les Seahawks

En plus de l’équipe élite, toutes les autres sections du club seront engagées. Les U19 affronteront Bâle également ce samedi à 14h. Après leur clinquante victoire face à Lausanne dimanche dernier, les jeunes Hawks auront à cœur de finir la saison en accrochant une des grosses écuries du championnat U19. Du côté des flags, les U13 et U16 s’envoleront à Frauenfeld, en Thurgovie, pour jouer les finales des championnats U13 et U16 flag.

Un weekend bien chargé attend l’ensemble des équipes des Geneva Seahawks. Ne manquez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux pour vous tenir au courant de tous les résultats!

Retour sur la journée flag.

Dure journée pour nos joueurs flags.

En déplacement,  l’équipe U13 s’est inclinée pour la deuxième fois de la saison contre les Calanda Broncos sur un score plus serré cette fois ci: 25 à 15.

Face à Zurich, les Seahawks U13 ont trouvé facilement le chemin de la end-zone et ont remporté le match sur un score sans appel de 52-19.

Pour les plus grands Seahawks 2 (U16) la journée a aussi été longue: deux défaites dans la journée contre Rafz et Zurich 2. (12-25 et 25-38)

Pour la première fois de la saison l’équipe Seahawks 1 a dû s’incliner elle aussi contre Zurich 1 lors d’un match très serré: 39 à 44 à la fin du temps réglementaire.  Pour leur dernier match de la journée, les Seahawks 1 de sont imposés en gagnant 43 à 7 contre les Rangers.

Malgré la défaite de la première équipe U16, ils restent quand même premiers au classement. Les Seahawks 2 eux sont redescendus à la 6ème place; quant aux U13 ils sont deuxièmes.

Eclatant !

 

Dans le sport comme dans presque tous les domaines de la vie, il est difficile de compenser un manque d’expérience et parfois son acquisition passe par des leçons très difficiles ! Nos U19s commencent à bien comprendre cette vérité, les cuisantes défaites du début de saison cèdent place à des matchs serrés contre le premier de série et enfin à une victoire éclatante cet après-midi sur le score sans-appel de 54-0 devant les Owls de Lausanne. Pour un deuxième weekend consécutif, le jeune quarterback Noah Stanton était le joueur offensif du match côté Seahawks, complétant 6 passes pour des touchdowns à quatre receveurs différents : Geoffrey Devos (3), Bradly Betanco (1), Nassim Ayoub (1) et Alexander « The Real » Macdiel (1) et marquant les deux autres lui-même par la course. Cette productivité accrue par la passe est sans doute dûe en grande partie à la protection offerte à Stanton par sa ligne offensive – il avait presque toujours le temps de travailler sereinement depuis sa pochette.

Côté défensif, les Seahawks ont rarement été mis à l’épreuve, étouffant rapidement les quelques percés dans leur moitié de terrain.

La progression dans le jeu lors de cette fin de saison est déjà très encourageante pour 2018, car si le groupe ne peut plus aspirer aux playoffs cette année, il comptera sur le retour de pas moins de 18 joueurs l’an prochain, dont 14 qui sont à leur première année junior !

Samedi prochain ils clôtureront la saison avec un match à Bâle à 14h. Les Gladiators sont champion en titre et ont eu raison de nos U19s par le score de 34 à 9 lors de la première semaine de compétition – ça sera un excellent dernier test avant les vacances !

Lausanne est forfait.

NEWS IMPORTANTE

Nous venons d’être informés que pour des raisons internes à l’équipe, les Lucaf Owls(Lausanne) ont déclaré forfait pour le  match de dimanche. Seul le match juniors U19 aura lieu comme prévu à 11h.

Rien ne change dans la préparation des Seahawks qui restent concentrés sur leur objectif: Les playoffs. Samedi prochain ils affronteront les Bâle Gladiators, dans un match au goût de 1/4 de finale. En effet, avec une victoire l’équipe serait assurée de jouer la demi-finale de première division Suisse.