Au royaume des géants…

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Le quarterback NFL est sans doute l’athlète professionnel le plus analysé et assujetti au scrutin intense et constant de la part des médias et des supporteurs.

Depuis 1978 et la libéralisation des règles encadrant les techniques de protection de passe, la NFL a véritablement franchi le dernier cap important dans l’évolution du jeu de passe et par conséquent a propulsé plus que jamais le quarterback sur l’avant scène. Le NFL a un style de jeu propre à elle et malgré qu’on a pu voir quelques modes tactiques passagères sur les années, rien n’a déplacé le quarterback du rôle prépondérant qu’il pèse sur la productivité offensive de son équipe. Et quoi que l’on puisse penser, il exerce ce poids de par son leadership et sa capacité de gérer l’attaquer aérienne. Plusieurs quarterbacks qui étaient des coureurs sensationnels à l’université ont vite compris que leur carrière chez les pros passerait par leur bras et par une utilisation parcimonieuse de leurs jambes. Parfois cet apprentissage est long et douloureux – pensez à RG III !  Pour lancer depuis derrière un mur d’hommes immenses (la moyenne NFL pour un joueur de ligne offensif est de 1m96 et 143 kgs) il est clair qu’être grand est avantageux. Peyton Manning mesurait 1m96 ; Tom Brady 1m93 ; Cam Newton 1m96 et même Aaron Rodgers fait 1m88. En Amérique, là où la taille est toujours mesurée en pieds, un homme est généralement considéré grand quand il mesure plus de six pieds (1m83). Avec ce seuil comme référence, qui sont donc les quarterbacks de taille « normale » qui sont devenus les élèves brillants de leur classe ?

Commençons par l’époque actuelle:

 

Drew Brees (New Orlean Saints),vainqueur d’un Super Bowl et auteur de plus de 66 000 yards par la passe sur 16 saisons NFL, mesure exactement 1m83 – grand pour un citoyen lambda mais taille « compact » pour un quarterback professionnel.

Russell Wilson, également gagnant d’un Super Bowl, quand à lui ne fait que 1m79.

Qui sont les meilleurs « petits » quarterbacks dans l’histoire de la NFL ? Sans faire une liste exhaustive, les joueurs suivants sont surement incontournables :

Doug Flutie – à seulement 1m75 ce diplômé de Boston College (1983) possédait un bras canon.

Vainqueur du « Heisman Trophy » en 1984, il a lancé pour plus de 58 000 yards en trois ligues professionnels (NFL, USFL et CFL) dont 6 619 (!) sur une saison (BC Lions, CFL 1991).

Joe Theismann (1m83) a lui aussi fait un passage à la CFL où il a remporté la Coupe Grey aux commandes des Toronto Argonautes.

A son retour NFL avec les Washington Redskins, il a été utilisé en tant que punt returner avant de devenir leur quarterback partant. Theismann a été nommé NFL MVP en 1983 et a remporté Super Bowl XVII.

Len Dawson (1m82) est membre du Pro Football Hall of Fame.

Il a mené les Chiefs de Kansas City à une victoire au Super Bowl IV où il a été nommé MVP de la rencontre.

Sonny Jurgensen (1m80) a lancé pour plus de 32 000 yards dans la NFL.

Il a été couronné meilleur passeur à cinq reprises.

Fran Tarkenton (1m82) a participé à trois Super Bowls aux commendes de l’attaque des Vikings de Minnesota.

Ce MVP NFL (1985) a lancé pour plus de 47 000 yards et a été nommé à 9 Pro Bowls.

 

Mais en terme de taille, Eddie LeBaron reste la tête de classe – à seulement 1m70 il a accumulé plus de 13 000 yards par la passe sur une carrière de 13 saisons et a été nommé au Pro Bowl à quatre reprises. Recrue de l’année de la NFL en 1952 il a la distinction d’avoir marqué le premier TD dans l’histoire des Dallas Cowboys lors d’un match de pré saison en 1960.

Tous, à leur façon, ont donné sens au dicton : « dans les petits pots, les meilleurs onguents ».

 


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •