L’espoir demeure : victoire importante 20-19 contre les champions Suisse en titre

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Avec leur succès d’hier après midi contre Berne Grizzlies, tout reste possible* pour nos Seahawks dans cette fin de saison qui s’annonce des plus contestée.

Ce match avait toute son importance pour les joueurs de la capitale car une victoire leur permettait de grimper au deuxième rang du classement. Au match aller, les Bernois s’étaient imposés sur le score de 28-16 en capitalisant sur les quelques erreurs défensives de leur adversaire. Le récit de ce match retour fut tout autre chose :  la défensive genevoise a contenu l’attaque adverse et mis à part deux jeux de passe explosifs les visiteurs étaient incapables de construire leur jeu. A la mi-temps (14-13) les deux seuls scores des Grizzlies étaient la conséquence directe de revirements de la part de l’unité offensive des Seahawks – capable du meilleur et du pire.  Le meilleur hier : la productivité du receveur Timon Meynard (2 TDs) et les courses solides de Morgan Nkule ; le pire : une pléthore de fautes qui ont constamment plombés les progressions en deuxième mi-temps.

Au retour de la pause, cette avance d’un petit point a augmenté dès le premier jeu quand Chris Noah a remonté le kick off sur une course de 90 yards. Cet essai fut difficile à digérer pour les Grizzlies. Leur production offensive se trouvait mise à mal tant la pression de la défense genevoise était forte. Grâce à une longue passe (après un autre revirement offensif) et une petite course au sol pour le TD, les Grizzlies ont décidé de jouer le tout pour le tout avec une transformation à deux points. Cette avarice leur a couté cher – une passe juste hors de portée du receveur ciblé, 6 minutes de purgatoire et victoire genevoise assurée.

Juniors :  l’apprentissage continue

Un dicton veut qu’on apprenne plus en défaite qu’en victoire ; c’est peut-être vrai mais la leçon est parfois très difficile surtout quand c’est une épreuve physique comme le Football Américain et quand une différence d’âge amène un écart dominant en maturité physique et expérience de jeu. Semaine après semaine nos U19s se battent, et malgré tous leurs efforts, le succès se veut rare et les corrections sévères pleuvent – c’est la loi du sport. Le plus fort gagne (pas toujours, mais bon…). Mais les individus évoluent, les équipes changent et avec ces changements la donne évolue aussi. Cette équipe, essentiellement composée de jeunes à leur première année dans la catégorie, grandira et fera évoluer la balance en sa faveur. Toute construction prend du temps : cette leçon, difficile à accepter sur le moment, sera d’autant plus intériorisée et comprise par ce vécu. En attendant, « keep grinding » !

*En effet, si les Hawks ont impérativement besoin de victoires devant les Warriors et LUCAF il leur faut aussi la collaboration des Broncos et des Grizzlies qui doivent à leur tour vaincre les Gladiators pour que le match recalé (Gladiators vs Seahawks) prenne l’allure d’un match de quart de finale.

Nous avons besoin de votre soutien, notez bien le prochain rendez-vous de vos Seahawks dimanche 11 juin au Centre Sportif de Vessy contre les Warriors de Winterthur (Juniors U19 à 12.00 et élites à 15.00).


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •