Catégorie : SAFV

Interview de Mateo Horber: “Je veux gagner le plus de titre possible avec mon équipe”

La saison 2019 des Geneva Seahawks est celle de la confirmation. Après avoir retrouvé la LNA en 2017, les Genevois restent sur une finale nationale en 2018. L’objectif de Larry Legault et ses joueurs est à nouveau de se battre pour le titre cette saison.

Les Geneva Seahawks peuvent compter sur un grand nombre de joueurs performants dans leur alignement. Mais il y en a surtout un qui commence à s’imposer comme l’un des meilleurs du pays. Il a 23 ans, il joue receveur de passe et il est actuellement en tête des pointeurs de LNA. Ce joueur, c’est Mateo Horber! Et nous allons faire plus ample connaissance avec celui qui porte le numéro 14 sur le terrain.

Cela fait maintenant 10 ans que tu as commencé le football américain aux Geneva Seahawks. Comment as-tu atterri dans ce sport?

Au début, je faisais du football normal, du soccer. Et c’est mon voisin, Fabien Zamora, un ancien joueur, qui m’avait proposé de venir essayer une fois. Je me suis donc pointé à un entraînement Flag, et ça m’a tout de suite plu. C’est comme ça que j’ai commencé.

Qu’est ce qu’il te plait dans le football américain?

C’est surtout l’esprit d’équipe qui m’a d’abord attiré. Surtout dans notre club où l’on s’apparente plus à une famille qu’à de simples coéquipiers. Ensuite, j’aime le fait que le football américain soit un sport très tactique et carré mais aussi libre dans sa pratique. Il y’a beaucoup de rôles différents et tout le monde peut y trouver son compte.

Aujourd’hui, tu es l’un des meilleurs receveurs de Suisse (Mateo est actuellement 1er scorer de LNA), est-ce un statut que tu assumes?

Oui c’est un statut que j’assume, complètement. J’en suis très fier d’ailleurs. J’essaye à chaque match d’être le plus performant possible et pour l’instant ça marche assez bien cette saison. Mais le plus dur, c’est de se maintenir à ce niveau. Il faut sans cesse travailler car cela ne vient pas tout seul. Le coach est aussi très important dans le développement d’un joueur. Car après chaque match, il y a toujours des corrections à faire, et je suis très loin d’être parfait. Néanmoins, je suis content du niveau auquel j’évolue cette saison.

Quels sont tes objectifs dans le football américain?

Je veux gagner des titres avec mon équipe, premièrement. Et à voir les portes que cela pourrait m’ouvrir par la suite. Comme par exemple avoir une expérience dans une autre équipe européenne. Je suis quelqu’un qui aime beaucoup voyager donc si j’arrive à conjuguer football et voyage en même temps, ça serait magnifique. Mais cela est de la musique d’avenir, on verra pour la suite.

Et avec les Geneva Seahawks?

Comme dis avant, je veux gagner le plus de titre possible avec mon équipe. Cela fait 3 ans que l’on est en LNA, et on ne cesse de monter en puissance. Il nous manque qu’une seule marche à gravir, et c’est sûrement la plus difficile, celle de gagner un championnat national. Ça serait vraiment génial. Et puis par la suite, j’aimerais beaucoup pouvoir représenter mon club de coeur dans une compétition européenne. Mais on doit briller en Suisse avant de penser à l’Europe.

Tes bonnes performances t’ont ouvert les portes de l’équipe nationale de football américain en 2018. Raconte nous cette expérience.

C’était une expérience très sympa. On a fait deux camps en fin d’année dernière, j’ai beaucoup aimé. Cela m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes et en plus j’ai été sélectionné pour la suite. Ce qui constitue une grande fierté pour moi. Maintenant, avec l’équipe nationale, on a deux matches en septembre pour une qualification aux prochains championnats d’Europe. On joue contre l’Autriche puis contre l’Italie. J’ai vraiment hâte de représenter mon pays contre ces deux grandes nations européennes. Et aussi de jouer avec de nouveaux joueurs, ce qui sera également un challenge. Ce sont de futures expériences dont je me réjouis et j’espère qu’elles seront positives et couronnées de succès.

Qu’est ce que le football américain t’a apporté dans ta vie?

Je dirais qu’il m’a apporté une deuxième famille. On a la chance aux Seahawks d’avoir un groupe qui est très soudé et beaucoup sont des potes pour la vie quoi. Comme des frères. On part en vacances ensemble, on fait la fête ensemble et pleins d’activités toujours ensemble. Après, au niveau personnel, on apprend à travailler en équipe, les uns pour les autres. Je pense que le football américain est LE sport d’équipe par excellence. Il y a besoin des 11 joueurs pour que ça marche. Et ça, on ne peut le comprendre qu’en le pratiquant.

Cela fait 10 ans que tu es aux Geneva Seahawks, tu as joué dans toutes les catégories, que penses-tu de l’évolution du club?

C’est vrai que j’ai commencé par le flag (football sans contact, 3 titres nationaux), ensuite j’ai fait 4 ans avec les juniors du club. 4 belles années récompensées par un titre lors de ma dernière saison. Il ne manque que le titre avec l’équipe élite pour vraiment avoir tout gagné avec les Seahawks (rires). Au niveau de l’évolution du club, on voit que ça a beaucoup changé. L’organisation des entraînements, les infrastructures où même la gestion du club, tout est devenu beaucoup plus sérieux, tout s’est professionnalisé. Le tournant à clairement été l’arrivée de Larry Legault. Il a amené son expérience et s’est parfaitement intégré aux équipes mais aussi dans les objectifs du club. Avant d’être compétitif sur le terrain, il faut l’être en dehors pour permettre aux joueurs d’évoluer dans les meilleures conditions possible. Et ça, le comité l’a compris et c’est pour cela que l’on progresse d’année en année. On espère que tout continue dans cette direction.

Les U19 champions Suisse en 2015

Est-ce facile de conjuguer sport de haut niveau et vie professionnelle?

Non ce n’est pas facile. Le football prend beaucoup de temps. On a 3 entraînements par semaine, plus un match, plus les séances de fitness etc. Au final, cela fait beaucoup d’heures de sport par semaine surtout quand on travaille à 100% à côté comme c’est le cas pour moi. Cela engrange beaucoup de fatigue et faut savoir gérer tout ça. Mais comme dit l’expression; “Quand on aime, on ne compte pas”.

Pour finir, as-tu un mot pour les supporters qui liront cet interview?

Déjà, ça fait super plaisir d’avoir un petit club de supporters très motivé. En plus vous êtes présents à tous les matches à la maison et même ceux à l’extérieur. J’espère qu’on aura encore plus de soutien lors de la ½ finale de playoffs. On a besoin de vous comme 12e homme pour faire le plus de bruit possible. Vous êtes vraiment au top et on vous adore!

Toute bonne chose a une fin

Les jeunes Hawks n’avaient pas subi de défaite en saison régulière depuis le mois de juin 2017, soit 17 matchs de victoires consécutives ! Mais tout ça a subitement pris fin lundi quand nos juniors se sont inclinés à Thoune par le score de 21-24.

C’était un match durement contesté dont le sort était en doute juste à la dernière possession des Seahawks qui n’ont pas réussi à combler le déficit. Comme il l’a fait toute la saison le quarterback thounois, Bay Harvey, a dominé la rencontre rejoignant sa cible favorite Simon Purtscheller pour un touchdown et se faufilant entre les défenseurs genevois par ses propres moyens pour les deux autres majeurs.

Côté Seahawks, c’est le tandem des porteurs Liparulo et Bentafat qui ont fait les dégâts, le premier marquant sur deux longues courses et le second sur un débordement en vitesse pour donner une courte avance aux Hawks au quatrième quart-temps. Un dernier touché pour les Seahawks sur une superbe interception réalisée par le linebacker Eric Caporizzi qui a plongé sur une rare passe malavisée de Harvey.

Malgré la défaite, les jeunes Hawks sont assurés de terminer en première place et de recevoir la demi-finale le weekend du 6/7 juillet à Vessy. Veuillez consulter ce site ou notre page Facebook pour le jour et l’horaire exact afin de venir soutenir nos jeunes Hawks.

Miser sur les jeunes !

Comme la plupart des clubs en Europe, les Seahawks ont vu le jour grâce à la volonté de quelques amis qui partageaient une passion pour le Football Américain. S’organisant entre eux et avec les moyens du bord, ils ont commencé une aventure qui continue 32 ans plus tard !

Mais l’avenir de toute activité sportive passe par les jeunes et assez rapidement après le lancement de la section adulte les dirigeants du club ont eu la lucidité de créer une équipe junior dans le but de former une relève. Les années passent, le sport se développe et les débouchés de jeu également : création d’équipes Flags U16 et U13 dans les années 2010s et le dernier ajout : une équipe U16 Tackle lancée en 2016.

L’an prochain 26 joueurs U19s feront le saut en première équipe, dont 8 qui ont fait leurs cours en U16 Tackle il y a quatre ans. La politique des Seahawks est claire – miser sur une évolution des sections jeunes en fournissant le meilleur encadrement possible.

Dans cet optique, le club ouvrira un poste pour un entraîneur jeune dès cet automne. Selon le directeur technique Larry Legault, « l’investissement concret de notre comité dans l’encadrement de nos jeunes témoigne de notre engagement envers nos jeunes joueurs ; il est primordial pour nous d’offrir une excellente première expérience et de bien enseigner les bases – cette démarche va dans ce sens. »

Les U16s Tackle se préparent maintenant pour leur saison qui se déroulera à la rentrée scolaire. Quant aux sections Flag, ils seront en déplacement ce samedi à Bâle pour le dernier tournoi avant la grande finale à Vessy, le samedi 22 juin.

Un temps estival et un match chaud !

L’arrivée soudaine de températures dignes des tropiques n’a pas facilité la tâche pour les équipes en action dimanche à Vessy. Le match U19 mettait en avant les deux premiers du classement : les Gladiators de Bâle cherchant à détrôner les jeunes Hawks, en tête et invaincus depuis le début du championnat.

Le match aller s’est soldé sur le score de 7-0, le seul essai du match résultant d’une interception remontée jusqu’à l’en-but. Le match de dimanche avait une allure similaire : une vraie bataille défensive.

Pourtant le premier jeu offensif des Hawks, un touchdown sur une longue passe de Benaya Alerini à Yann Sogan, pouvait laisser croire autrement ! Mais malgré ce début fulgurant, l’attaque genevoise s’est éteinte et les deux équipes se sont livrées à des échanges de punts jusqu’au 4ème quart temps quand, avec moins de trois minutes à jouer, les Bâlois ont enfin trouvé la zone de but sur une course de leur quarterback Nicolas Müller.

Ça sentait la prolongation…mais malheureusement pour les visiteurs, et fortuitement pour nos jeunes Hawks, la transformation fut ratée ainsi laissant Genève devant par un petit point. L’attaque Wing-T est faite pour ces genres de situations : les Hawks ont enchaîné dix courses en obtenant deux premier essais pour ôter tout espoir aux visiteurs. Score final 7-6.

Les U19s se déplacent à Thun le lundi de Pentecôte pour leur dernier match de la saison régulière.

Merci Ahmad pour les photos. Voir l’album complet.


Un match senior sans saveur

L’équipe première recevait les Warriors de Winterthur, une équipe physique et coriace dont le niveau n’est pas bien reflété par leur fiche peu impressionnante (1-7).

Une saison marquée par la perte (blessure) de leur quarterback import Spenser Lewis et par plusieurs petites défaites fait que les Warriors se retrouvent obligés de battre Lucerne dans deux semaines pour éviter les barrages et se maintenir en première division. Dur sort pour cette équipe compétitive et emblématique de la première division Suisse.

Dimanche, nos Hawks menaient 17-0 à la mi-temps et n’ont jamais été menacés par l’attaque des Warriors, dépourvue de leurs deux premiers quarterbacks. Encore une fois, c’est le binôme Graves-Horber qui était au rendez-vous avec plusieurs belles connexions dont une pour un touchdown.

Les Hawks terminent leur saison avec deux matchs à l’extérieur, le dimanche 16 juin à Berne et le dimanche 23 juin à Lucerne.

Le classement final se jouera lors de ces deux dernières semaines ; Calanda, Genève et Berne se battent pour les deux premières places et pour le droit de recevoir une demi-finale. Une fin de saison qui s’annonce chaude comme dimanche !

Merci Anna pour les photos. Voir l’album complet.

Victoire importante avant un congé

Dimanche les Seahawks recevaient les Grizzlies de Berne sous un ciel lourd qui nous a tout de même épargné la pluie prévue. Dans leur tenu noir, les Grizzlies font figure intimidante et le volet physique ne manque jamais dans leur jeu.

Après une saison 2018 qui s’est arrêté devant nos Hawks en demi-finale, la saison 2019 s’est préparée avec un changement à la tête du groupe avec le départ en inter saison de Darius Willis – head coach et homme à tout faire la saison dernière. Ce début de saison est un peu laborieux pour les Grizzlies qui n’ont pas encore trouvé leur rythme de croisière, en tout cas pas dimanche.

Encore un fois, la défensive des Hawks était au rendez-vous, permettant aucun jeu explosif de leur adversaire tout en limitant les scrambles (course improvisé d’un quarterback) de l’élusif TeeJay Gordon. Au total, la défense a réussi quatre revirements incluant les interceptions du cornerback Chris Noah et du linebacker Phil Reding.

Le LB Phil Reding remontant son interception

Offensivement, le quarterback Kyle Graves a complété 19 de ses 37 passes pour des gains de 272 yards et quatre touchdowns : Kevin Saibou, Geoff Devos et Mateo Horber (2).

Le WR Kevin Saibou célébrant son 1er TD de la saison

Le runningback Morgan Nkule a fourni des courses physiques, dont une où il a cassé pas moins de 6 placages ; sur le jeu suivant, Graves a trouvé Saibou dans la zone de but pour le deuxième touchdown des Hawks.
Score final : 34-10

Le RB Morgan Nkule


Les Hawks profiteront d’un weekend de congé avant de recevoir les Warriors de Winterthur pour le match retour, le dimanche 2 juin à 15h00 à Vessy.

Bon test pour les juniors

Alors que le score final (49-20) était sans appel, ce n’était pas le défi qui manquait pour la défensive de nos jeunes Hawks qui étaient confrontés à surement le meilleur quarterback à enfiler un maillot adverse dans les cinq dernières années.

Côté offensif, c’est le runningback Taha Bentafat qui, à seulement sa première saison de Football Américain, a pris ses marques en marquant 4 touchdowns. Les autres essaies furent marqués par Tobia Liparulo (course de 41 yards), Yann Sogan (course de 22 yards) et Sam Philippoz (réception de 30 yards).

Le RB rookie Taha Bentafat


Comme leurs homologues seniors, les U19s sont en congé ce weekend. Ils reprendront eux aussi le dimanche 2 juin à Vessy (11h) quand ils recevront les Gladiators de Bâle dans un match décisif pour la première place au classement.

Les scores se font rares à Bâle !

Deux matchs et seulement 37 points marqués par les quatre équipes, inutile de dire que les unités défensives étaient au rendez-vous.

La rencontre entre les juniors de Bâle et nos U19s s’est soldée sur le score de 7-0 en faveur de nos protagonistes ; le touchdown fut marqué en plus sur un superbe jeu défensif (!) du linebacker Justice Greco qui a coupé la trajectoire d’une courte passe pour la remonter et ainsi aller à l’essai.

Après une transformation réussie, les deux attaques se sont mises en veille pour le reste de la rencontre, n’avançant qu’au compte-gouttes dans une rencontre où les deux unités offensives n’étaient pas vraiment au top de leur forme.

Les Gladiators sont clairement l’équipe à battre dans la poule Est du championnat, le match retour sera donc un défi pour les jeunes Hawks. Entre-temps, ils recevront les Tigers de Thun en match d’ouverture ce dimanche 19 mai à Vessy. Kick off à 11h00.

Match très serré pour l’élite.

Pour les adeptes des coups de pied, le match senior était un vrai régal – pas moins de 6 field goals réussis lors d’une deuxième rencontre à fort caractère défensif.

Le WR/Kicker Mateo Horber

Encore une fois, le quarterback import des Gladiators, Bo Coleman, a fait des siennes en se faufilant derrière et entre les mailles de sa protection, ainsi prolongeant les actions pour pouvoir trouver un receveur libre ou pour courir lui-même. Malgré les exploits de Bo Coleman, la défense des Hawks n’a concédé aucun touché, pliant parfois mais sans jamais céder.

Une défense intraitable!

Après le field goal égalisateur des Gladiators (12-12) et moins de trois minutes à jouer, les Hawks ont monté leur deuxième drive concluant de l’après-midi en ce moment décisif – on ne peut pas critiquer leur opportunisme ! Comme lors du premier match, c’est le receveur Christopher Dalzell qui a scellé le sort du match, prenant une passe courte et s’esquivant le long de la touche pour un touchdown d’une trentaine de yards.

La joie des joueurs après le Touchdown de Chris Dalzell

Avec très peu de temps de jeu restant, la défense des Hawks a tenu bon pour assurer cette victoire importante juste après la mi-saison. Score finale 18-12. Ce dimanche, les Hawks accueilleront les Grizzlies de Berne au centre sportif de Vessy. Kick-off à 14h00.

Toutes les photos proviennent des photographes de l’équipe de Bâle, un grand merci pour leur travail.

Bilan du président à la mi-saison

Nous avons pris quelques minutes pour s’asseoir avec le président des Seahawks, Fabrice Kaech, pour faire un petit bilan des activités du club et pour parler des projets d’avenir.

Fabrice, nous allons commencer par une petite question personnelle si vous permettez : vous faites toujours partie de l’effectif de la première équipe, chose rare en première division européenne. Comment arrivez-vous à mener ces deux projets simultanément ?

Je vais avouer qu’il y a des moments où je pense avoir été fou d’avoir voulu relever ce défi (rires) mais malgré les obstacles il y a beaucoup plus de hauts que de bas. J’ai une super équipe avec moi au comité, on s’entend bien et on avance ensemble et c’est très motivant. Maintenant en tant que joueur, c’est une autre affaire et j’essaie, tant bien que mal, de ne pas mélanger mes deux casquettes. Sur le terrain je suis un joueur comme les autres, il faudrait plus demander à Larry si ça va !  Dans tous les cas, je dois être organisé pour équilibrer ma vie de famille, le travail et cette implication associative.

L’équipe première se retrouve vers le haut du classement avec un match important dimanche à Bâle et les U19s sont invaincus après 4 matchs. Sur le terrain ça se passe plutôt bien ?

Oui (touche bois), on ne peut qu’être content du rendement de ces deux équipes, même si on sait qu’il reste beaucoup de matchs à jouer. Le championnat élite s’est resserré cette année et le classement final sera surement décidé en toute fin de saison. Nos U19s progressent bien et le groupe est assez mature dans l’ensemble. Et c’est vraiment cool pour moi de voir comment plusieurs de ces jeunes participent ponctuellement aux entrainements seniors parce qu’ils veulent le faire – on ne leur demande même pas. Cette réalité va grandement faciliter leur transition l’an prochain.




Le nouveau terrain synthétique sera inauguré officiellement lors d’une cérémonie le 22 mai prochain. Ce terrain a-t-il vraiment changé la donne pour le club ?

Oh que oui !  L’ancien terrain en herbe n’était vraiment plus en état malgré les meilleurs efforts de la ville. Maintenant, même au creux de l’hiver on peut s’entrainer dans des bonnes conditions. Et le risque qu’on ait à reporter un match ici est maintenant quasi nul.

Donc c’est une évolution considérable pour toutes nos sections. Un salut à Fabrice (Pranzo, ancien président) qui s’est beaucoup investi dans la réalisation de ce projet.

Le nouveau terrain synthétique, désormais terminé


En plus du nouveau terrain, nous avons constaté quelques changements les jours de match, pouvez-vous nous en parler ?

Effectivement, nous essayons de créer une certaine ambiance les jours de match ce qui n’est pas forcément évident quand les spectateurs se retrouvent éparpillés un peu partout. Alors avec l’aide de la ville, une petite tribune a été mise en place ; elle n’est pas énorme mais au moins les gens ont une place pour s’asseoir s’ils le souhaitent. Et on a mis une table de merchandising, un jeu pour enfants et l’annonceur-maison juste à côté pour tout centraliser ; tout ça dans le but de concentrer l’ambiance. J’aimerais ajouter que c’est la Seahawks Family, une initiative de quelques amies du club, qui animent le stand et qui nous apportent déjà un soutien remarquable malgré seulement quelques mois d’existence.

Cette année, pour la première fois, les Seahawks ont inscrit une équipe féminine dans le championnat Flag, comment ce projet a-t-il vu jour ?

C’est surtout grâce à la volonté de deux ou trois jeunes femmes passionnées qu’on a pu monter cette équipe ! De deux ou trois au départ, elles sont maintenant plus que 15 et on est confiant que dès l’an prochain on aura au moins deux équipes. Alex (Coach Corto) est la personne parfaite pour encadrer toutes nos sections flag, étant impliqué dans cette discipline depuis plusieurs années maintenant. Il est également entraineur principal de l’équipe nationale suisse de Flag masculin.

D’autres projets en vue ?

Ce ne sont pas les projets qui manquent, juste parfois le temps et des ressources humaines !

Notre gros projet l’an prochain est de développer le Flag Football U13. Cette année est notre dernière année dans les championnats U13 et U16 Flag au niveau de la SAFV. Pour résumer : le jeu ne vaut pas la chandelle. Transporter des jeunes de 12 ans à l’autre bout de la Suisse ne s’inscrit pas dans notre vision du développement de cette activité. Nous allons nous concentrer sur le recrutement local pour qu’à terme nous puissions carrément monter une petite ligue locale. C’est juste plus logique. Et pour driver ce projet, nous allons recruter un encadrant jeune à mi-temps dès cet automne ; ceci représente un autre grand pas en avant pour notre association.

Un mot pour la fin ?

Je dirais pour finir que je suis très fier de participer au développement de notre club. Malgré le fait que les Geneva Seahawks aient plus de 30ans, l’association a réussi le pari de rester jeune et dynamique sans pour autant mettre de côté les anciens. De nouveaux joueurs viennent chaque année grossir les rangs de toutes nos sections et nous avons de super coach et bénévoles. Un environnement dans lequel il fait bon vivre!!

Anciens,

Nouveaux,

Volontaires,

Rejoignez-nous !

Les Juniors en raquettes !

La vague de temps froid qui s’est abattue sur la Suisse le weekend dernier a provoqué le report de plusieurs matchs mais pas celui opposant nos U19s et les Grizzlies de Berne.

Les infrastructures Bernoises ont permis aux jeunes de jouer leur match sur un terrain annexe alors que leur terrain habituel était interdit de pratique – décision logique car à seulement deux heures du kick-off il était recouvert d’une couche de 10 cm de neige. Après un léger retard pour mettre en place le terrain, les protagonistes ont donné le coup d’envoi sous un ciel maintenant clair et dans des conditions dignes d’une journée d’automne dans le Ohio – quoi de mieux ?

Sous la direction de Coach Lomet, promu entraîneur principal pour la journée au vu de la séparation des championnats U19s et séniors (une nouvelle évolution dans les championnats SAFV), l’équipe s’est plus que bien acquitté de leurs tâches en dominant leur adversaire par le score de 28 à 6.

Jamais en difficulté réelle, la défensive des Hawks a contrôlé la ligne d’engagement et le quarterback bernois n’avait jamais le temps pour développer le jeu. Offensivement, Taha Bentafat, à ses débuts en Fullback. après avoir évolué sur la ligne offensive pour les trois premiers matchs, s’est très bien débrouillé et a même inscrit un touchdown sur une course percutante en plein centre. Gabrièle Marini a également marqué son premier score de la saison, utilisant à bon essor son expérience en athlétisme pour prendre la défense de vitesse sur un débordement.

Les jeunes Hawks, comme leurs homologues séniors, seront en déplacement à Bâle dimanche prochain pour affronter les Gladiateurs, un match qui s’annonce déjà décisif pour mettre la main sur la première place au classement. Kick off à 11h00 au stade Basel Rankhof, Grenzacherstrasse 351, 4058 Basel.

La première équipe haut la main

Presqu’en même temps, l’équipe sénior affrontait les Lions de Lucerne à Vessy.

Malgré un début de saison sans victoire, l’équipe de Lucerne reste un adversaire très respecté par les Seahawks – toujours combatifs, il leur manque très peu pour rivaliser avec les meilleurs éléments du circuit. Et si certains doutaient des capacités des visiteurs, la première série offensive leur a fait sûrement taire : 7-0 en faveur des lucernois après seulement quatre minutes de jeu.

Peut-être cette entrée en matière de tonnerre de la part des Lions a servi de réveille pour les Hawks qui ont marqué 35 points sans riposte avant que le match se solde sur le score de 42 -14.

Highlights du match

Comme les juniors, les séniors joueront dimanche un match qui pourrait déjà être considéré comme crucial pour le classement final. Lors de leur dernier match, les Gladiators (Bâle) ont échoué en prolongation à Coire devant les Broncos (Calanda) pour seulement leur deuxième défaite de la saison – la première étant aux mains des Hawks par le score de 20-14 et en prolongation également !

Kick off à 14h00 au stade Basel Rankhof, Grenzacherstrasse 351, 4058 Basel.

1ère journée de championnat pour les filles.

Le 6 Avril dernier, la jeune équipe de Flag féminin des Geneva Seahawks faisait ses débuts dans le championnat Suisse.

Après 2 matchs de préparation contre les Neuchâtel Knight au mois de mars, l’équipe genevoise s’est retrouvée face à cette même équipe pour débuter leur saison du championnat Suisse.

Pour toutes les joueuses des Seahawks, ce fut leur première rencontre officielle, et grâce à leur assiduité aux entraînements, elles ont pu s’imposer contre Neuchâtel sur le score de 13 à 6.

Qui dit 1ère saison dit aussi apprentissage, et c’est face à l’équipe de Zurich que les Genevoises ont vécu leur 1ère défaite. Quelques petites erreurs ont empêché Genève de revenir au score, avec un touchdown annulé pour mauvaise formation.

Rien d’alarmant pour l’équipe d’Alexandre Cortes qui s’est incliné 13 à 19.

Le 11 mai, les 11 joueuses de Genève se déplaceront dans les grisons pour leur 2ème journée de championnat. Elles y affronteront les filles de St.Gall pour la première fois et tenteront de prendre leur revanche sur l’équipe de Zürich.

Pour voir l’équipe féminine de Flag Football vous avez 2 solutions, venir voir un entrainement les lundis et mercredis à 19h30 au centre sportif de Vessy, ou venez les soutenir et les encourager, toujours à Vessy, le 22 juin lors de la finale du championnat Suisse de Flag.

Un renfort d’Amérique du Nord.

Aujourd’hui nous allons à la rencontre du deuxième joueur import des Seahawks, le demi-défensif Cloves Campbell III.

Bonjour Cloves, commençons avec ton parcours.

Je suis né et j’ai grandi à Phoenix, dans l’état d’Arizona, au sud-ouest des Etats-Unis. Après le High-School, j’ai fait des études au Collège de Scottsdale dans la banlieue de Phoenix. Par la suite, j’ai étudié en Communications à Georgia State University à Atlanta où j’ai également joué au Football.

A part le Football, as-tu fait d’autres sports dans ta jeunesse ?

Le Football a toujours été mon sport prioritaire, mais j’ai également fait pas mal de Basketball et d’Athlétisme.

Pourquoi jouer en Europe ?

J’avais toujours envie de jouer et quelle meilleure façon que de combiner cet envie avec la découverte de nouvelles cultures !

Justement, ça fait un peu plus que trois semaines que tu es arrivé, comment trouves-tu ta nouvelle ville et le Football en général.

C’est une jolie ville et les gens sont très ouverts et accueillants ; j’adore la diversité culturelle que l’on retrouve à Genève. Après seulement deux matchs, je peux dire que le Football pratiqué ici est d’un bon niveau, la compétition est solide.

Quel est ton objectif en tant que joueur chez les Seahawks.

Aider l’équipe à progresser et avoir un maximum de succès. Partager mes connaissances et être un bon ambassadeur de notre sport.

La note légère, réponses rapides obligatoires !

Plat favori ?

Sauté de légumes et poulet

Film favori ?

Space Jam

Genre de musique ?

R&B

Passe-temps ?

Le cinéma

L’endroit que tu dois visiter ?

Barcelone

Merci Cloves et bienvenu !