Catégorie : SAFV

Des Hawks en rouge et blanc.

Dans le processus des qualifications pour l’Euro 2020, la Suisse a disputé 2 matchs.

Après une 2ème très bonne saison des Geneva Seahawks, il était normal de voir plusieurs joueurs du club être appelé pour jouer avec l’équipe Suisse. C’est donc pas moins de 6 joueurs qui ont porté le maillot rouge et blanc.

Pour les 3 joueurs du coté de l’attaque, ce fut une première expérience en équipe Suisse élite puisque le jeune QB Benaya Alerini et le WR Mateo Horber avaient joué en équipe Suisse Junior uniquement. Pour le OL Joaquim Castelo, ce dernier faisait sa toute première apparition pour la Nati.

Même son de cloche pour le DE ChocoLeBear et le DB Wilson Idemunia qui ont pu profiter d’une très bonne saison à Genève pour se faire une place dans l’équipe Suisse. En défense, seul le corner Christian Noah avait déjà joué auparavant sous les couleurs rouge et blanc.

Matchs à sens unique

La Suisse s’est vu placé dans un groupe difficile pour cette qualification pour l’Euro 2020.

Lors du 1er match, la Suisse affrontait la solide équipe Autrichienne qui possède une des meilleurs ligue européenne. Sans réel opposition, le match s’est terminé sur le score de 66-0 pour l’Autriche.

Même si la Suisse n’a su faire mieux face à l’Italie (38-0) les joueurs ont vécu une expérience enrichissante tant humainement que footballistiquement parlant.

L’équipe des Geneva Seahawks leur souhaite un plein succès pour leurs futures rencontres.

Superbe saison des U16s

La série de matchs sans défaite des U16s Hawks a pris fin hier après-midi en finale (0-14) devant les Gladiators de Bâle au stade Sandgrube à Prattelen. 

L’attaque des Hawks n’a jamais su trouver son rythme devant l’unité défensive coriace et dynamique des Bâlois ; la plus importante percé en territoire adverse fut le résultat d’un exploit défensif des Hawks quand le linebacker Pierre-Michel Blülle a arraché la balle des mains du porteur pour se faufiler jusqu’aux 30 yards des Gladiators. Mais encore une fois, c’est l’unité défensive de Bâle qui a imposé sa volonté – tenant ferme sur quatre tentatives et essentiellement ôtant tout espoir des genevois avec un peu plus de deux minutes à jouer. 

Les jeunes Hawks se sont heurtés à un adversaire supérieur au Youthbowl et peuvent quand même être fiers de leur saison et du progrès technique accomplis depuis le début de la campagne.  Un grand merci aux coachs : Chris Noah, Guy Bangwa, Benaya Alerini, Bradley Fernandez et Osasé Dubois pour leur dévouement ainsi qu’aux parents présents pour encourager leurs fils! 

Finale pour les U16s !

Le match s’annonçait difficile.

Après une première mi-temps chaudement contestée (score 14-13 en faveur des genevois), les Seahawks marquent dès le premier jeu de la reprise sur un “reverse”(NDLR: un jeu au sol qui démarre dans une direction et qui revient à l’opposé pour tromper la défense) de 75 yards du receveur Tiago Teixeira Pinto – les Seahawks prennent l’avance 20-13 (transformation ratée).

Mais dès leur possession suivante, les Broncos traversent le terrain pour ramener l’écart à un petit point; leur tentative de transformation à deux points échoue sur une passe incomplète et le score reste 20-19 à l’avantage des Hawks.

Après un fumble (NDLR: perte de balle) inopportun des Hawks leur défense tient ferme et nos jeunes protagonistes reprennent la balle, traversent le terrain et marquent sur une belle course du runningback Pierre-Michel Blülle. La transformation réussie, le score passe à 28-19 et les vannes s’ouvrent pour les Seahawks : fin de match à sens unique, un score final de 48-19 et une place en finale assurée le weekend prochain contre les Gladiators de Bâle!

Go Hawks!

U16s : Que deux marches à franchir !

Les plus jeunes des Hawks équipés ont remporté leur quart de finale devant les Lions/Invaders par le score de 14-0 devant une centaine de supporters au Centre Sportif de Vessy. Alors que le classement final ferait croire que ce résultat était logique (les Seahawks ayant terminés au premier rang du classement alors que les Lions étaient huitièmes) le match fut quand même chaudement contesté. Ce sont les deux unités défensives qui ont imposé leur rythme et seulement un score a été enregistré en première demi : une longue passe du quarterback Noah Camara à son Tight End Estevan Zapata. Les deux équipes rentrent aux vestiaires à la mi-temps avec le score de 8-0 en faveur des Hawks.

Pas grand changement en deuxième demi,  le jeu est encore dominé par les défenses. Mais grâce à une jolie course du runningback Christobal Figueroa, les Hawks prennent une avance de deux touchdowns et mettent le match hors porté.

Dimanche prochain les Broncos de Calanda feront le déplacement à Vessy pour la demi-finale ; kick-off à 14h00.

U16: Playoffs en vue!

Nos jeunes Hawks ont terminé leur saison régulière aujourd’hui avec une victoire de 22-18 devant les Lions de Lucerne. Ce résultat leur assure de recevoir le quart de finale à Vessy dimanche prochain contre ces mêmes Lions. Les playoffs, on le sait, représentent une nouvelle saison :  tous les compteurs sont remis à zéro et tout est possible ! Si les six matchs joués ont permis aux équipes de prendre leurs repères, de progresser et de se positionner au classement pour déterminer les lieux des rencontres, sur le plan strictement sportif rien n’est joué. Nous avons eu un exemple parlant cette année quand les Blues de St-Louis, qualifiés pour les playoffs NHL (première ligue mondiale de hockey sur glace) sur la dernière journée du championnat ont été couronnés champions quelques semaines plus tard !

RDV dimanche prochaine à Vessy: kick-off à 14h00 ! Go Hawks!

Victoire difficile des U16s sur les Jets de Bienne

Alors que le premier match entre ces deux équipes s’est conclu avec une victoire assez importante des Hawks (46-14), c’était toute une autre affaire cet après-midi. Le match était laborieux, truffé de pénalités et d’erreurs – pas surprenant que les deux équipes partent pour la pose de la mi-temps sans avoir marqué le moindre point. Et au retour, ce sont les Jets qui brisent la glace en premier, marquant sur un bel effort individuel de la part d’un receveur qui a cassé pas moins de quatre plaqués en se faufilant une cinquantaine de yards pour le touchdown. Les hôtes ont réussi la transformation à deux points, toujours sur un jeu de passe : 8-0 Bienne à la fin du troisième quart temps. Les jeunes Hawks n’ont jamais été menés au score depuis le début de la saison et ce match n’était rien si non un bon test de caractère. Sur leur première possession après le score de Bienne, ils ont traversé le terrain, finissant la possession sur un débordement concluant de Pierre-Michel Blüle. Après une transformation ratée, c’était au tour de la défensive genevoise de s’imposer et de forcer le dégagement des Jets. Et pour une deuxième fois de suite, l’attaque des Hawks s’est imposée, encore sur une action au sol de la part du numéro 24, P.M. Blülle ; score final 12 – 8.

Dans une semaine, les Hawks compléteront leur saison régulière avec un déplacement à Langethal et un match contre les Lions de Lucerne, kick-off à 14h00 au Langenthal, Stadion Hard, Bern- Zürichstrasse 32, 4900 Langenthal.

Victoire des U16s

Les jeunes Seahawks se sont imposés 24-0 devant les Grizzlies de Berne hier après-midi à Vessy. Alors que Berne était déjà à leur deuxième rencontre de la saison, c’était une entrée en matière pour les Hawks qui se sont plutôt bien débrouillés. Les locaux ont ouvert le pointage sur une belle course du numéro 24, le runningback Pierre-Michel Blülle. PM (pour ses coéquipiers) allait connaître tout un après-midi, amassant plus de 120 yards au sol dont 80 sur une course qui a laissé une trainé de défenseurs adverses dans son sillage. La contribution du quarterback Noah Camara a également été conséquente : des passes complétées à pas moins de quatre receveurs différents ainsi que plusieurs débordements clés. L’unité défensive, quant à elle, ne s’est jamais trouvée en difficulté – les bernois n’ont pas réussi une seule fois à traverser le milieu du terrain. Malgré cette belle prestation, l’équipe doit progresser dans plusieurs domaines, notamment au niveau du nombre de pénalités – gros chantier avant le deuxième match dimanche prochain devant les Warriors de Winterthur ; kick off à 14h00 au Centre Sportif de Vessy.

Interview de Mateo Horber: “Je veux gagner le plus de titre possible avec mon équipe”

La saison 2019 des Geneva Seahawks est celle de la confirmation. Après avoir retrouvé la LNA en 2017, les Genevois restent sur une finale nationale en 2018. L’objectif de Larry Legault et ses joueurs est à nouveau de se battre pour le titre cette saison.

Les Geneva Seahawks peuvent compter sur un grand nombre de joueurs performants dans leur alignement. Mais il y en a surtout un qui commence à s’imposer comme l’un des meilleurs du pays. Il a 23 ans, il joue receveur de passe et il est actuellement en tête des pointeurs de LNA. Ce joueur, c’est Mateo Horber! Et nous allons faire plus ample connaissance avec celui qui porte le numéro 14 sur le terrain.

Cela fait maintenant 10 ans que tu as commencé le football américain aux Geneva Seahawks. Comment as-tu atterri dans ce sport?

Au début, je faisais du football normal, du soccer. Et c’est mon voisin, Fabien Zamora, un ancien joueur, qui m’avait proposé de venir essayer une fois. Je me suis donc pointé à un entraînement Flag, et ça m’a tout de suite plu. C’est comme ça que j’ai commencé.

Qu’est ce qu’il te plait dans le football américain?

C’est surtout l’esprit d’équipe qui m’a d’abord attiré. Surtout dans notre club où l’on s’apparente plus à une famille qu’à de simples coéquipiers. Ensuite, j’aime le fait que le football américain soit un sport très tactique et carré mais aussi libre dans sa pratique. Il y’a beaucoup de rôles différents et tout le monde peut y trouver son compte.

Aujourd’hui, tu es l’un des meilleurs receveurs de Suisse (Mateo est actuellement 1er scorer de LNA), est-ce un statut que tu assumes?

Oui c’est un statut que j’assume, complètement. J’en suis très fier d’ailleurs. J’essaye à chaque match d’être le plus performant possible et pour l’instant ça marche assez bien cette saison. Mais le plus dur, c’est de se maintenir à ce niveau. Il faut sans cesse travailler car cela ne vient pas tout seul. Le coach est aussi très important dans le développement d’un joueur. Car après chaque match, il y a toujours des corrections à faire, et je suis très loin d’être parfait. Néanmoins, je suis content du niveau auquel j’évolue cette saison.

Quels sont tes objectifs dans le football américain?

Je veux gagner des titres avec mon équipe, premièrement. Et à voir les portes que cela pourrait m’ouvrir par la suite. Comme par exemple avoir une expérience dans une autre équipe européenne. Je suis quelqu’un qui aime beaucoup voyager donc si j’arrive à conjuguer football et voyage en même temps, ça serait magnifique. Mais cela est de la musique d’avenir, on verra pour la suite.

Et avec les Geneva Seahawks?

Comme dis avant, je veux gagner le plus de titre possible avec mon équipe. Cela fait 3 ans que l’on est en LNA, et on ne cesse de monter en puissance. Il nous manque qu’une seule marche à gravir, et c’est sûrement la plus difficile, celle de gagner un championnat national. Ça serait vraiment génial. Et puis par la suite, j’aimerais beaucoup pouvoir représenter mon club de coeur dans une compétition européenne. Mais on doit briller en Suisse avant de penser à l’Europe.

Tes bonnes performances t’ont ouvert les portes de l’équipe nationale de football américain en 2018. Raconte nous cette expérience.

C’était une expérience très sympa. On a fait deux camps en fin d’année dernière, j’ai beaucoup aimé. Cela m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes et en plus j’ai été sélectionné pour la suite. Ce qui constitue une grande fierté pour moi. Maintenant, avec l’équipe nationale, on a deux matches en septembre pour une qualification aux prochains championnats d’Europe. On joue contre l’Autriche puis contre l’Italie. J’ai vraiment hâte de représenter mon pays contre ces deux grandes nations européennes. Et aussi de jouer avec de nouveaux joueurs, ce qui sera également un challenge. Ce sont de futures expériences dont je me réjouis et j’espère qu’elles seront positives et couronnées de succès.

Qu’est ce que le football américain t’a apporté dans ta vie?

Je dirais qu’il m’a apporté une deuxième famille. On a la chance aux Seahawks d’avoir un groupe qui est très soudé et beaucoup sont des potes pour la vie quoi. Comme des frères. On part en vacances ensemble, on fait la fête ensemble et pleins d’activités toujours ensemble. Après, au niveau personnel, on apprend à travailler en équipe, les uns pour les autres. Je pense que le football américain est LE sport d’équipe par excellence. Il y a besoin des 11 joueurs pour que ça marche. Et ça, on ne peut le comprendre qu’en le pratiquant.

Cela fait 10 ans que tu es aux Geneva Seahawks, tu as joué dans toutes les catégories, que penses-tu de l’évolution du club?

C’est vrai que j’ai commencé par le flag (football sans contact, 3 titres nationaux), ensuite j’ai fait 4 ans avec les juniors du club. 4 belles années récompensées par un titre lors de ma dernière saison. Il ne manque que le titre avec l’équipe élite pour vraiment avoir tout gagné avec les Seahawks (rires). Au niveau de l’évolution du club, on voit que ça a beaucoup changé. L’organisation des entraînements, les infrastructures où même la gestion du club, tout est devenu beaucoup plus sérieux, tout s’est professionnalisé. Le tournant à clairement été l’arrivée de Larry Legault. Il a amené son expérience et s’est parfaitement intégré aux équipes mais aussi dans les objectifs du club. Avant d’être compétitif sur le terrain, il faut l’être en dehors pour permettre aux joueurs d’évoluer dans les meilleures conditions possible. Et ça, le comité l’a compris et c’est pour cela que l’on progresse d’année en année. On espère que tout continue dans cette direction.

Les U19 champions Suisse en 2015

Est-ce facile de conjuguer sport de haut niveau et vie professionnelle?

Non ce n’est pas facile. Le football prend beaucoup de temps. On a 3 entraînements par semaine, plus un match, plus les séances de fitness etc. Au final, cela fait beaucoup d’heures de sport par semaine surtout quand on travaille à 100% à côté comme c’est le cas pour moi. Cela engrange beaucoup de fatigue et faut savoir gérer tout ça. Mais comme dit l’expression; “Quand on aime, on ne compte pas”.

Pour finir, as-tu un mot pour les supporters qui liront cet interview?

Déjà, ça fait super plaisir d’avoir un petit club de supporters très motivé. En plus vous êtes présents à tous les matches à la maison et même ceux à l’extérieur. J’espère qu’on aura encore plus de soutien lors de la ½ finale de playoffs. On a besoin de vous comme 12e homme pour faire le plus de bruit possible. Vous êtes vraiment au top et on vous adore!

Toute bonne chose a une fin

Les jeunes Hawks n’avaient pas subi de défaite en saison régulière depuis le mois de juin 2017, soit 17 matchs de victoires consécutives ! Mais tout ça a subitement pris fin lundi quand nos juniors se sont inclinés à Thoune par le score de 21-24.

C’était un match durement contesté dont le sort était en doute juste à la dernière possession des Seahawks qui n’ont pas réussi à combler le déficit. Comme il l’a fait toute la saison le quarterback thounois, Bay Harvey, a dominé la rencontre rejoignant sa cible favorite Simon Purtscheller pour un touchdown et se faufilant entre les défenseurs genevois par ses propres moyens pour les deux autres majeurs.

Côté Seahawks, c’est le tandem des porteurs Liparulo et Bentafat qui ont fait les dégâts, le premier marquant sur deux longues courses et le second sur un débordement en vitesse pour donner une courte avance aux Hawks au quatrième quart-temps. Un dernier touché pour les Seahawks sur une superbe interception réalisée par le linebacker Eric Caporizzi qui a plongé sur une rare passe malavisée de Harvey.

Malgré la défaite, les jeunes Hawks sont assurés de terminer en première place et de recevoir la demi-finale le weekend du 6/7 juillet à Vessy. Veuillez consulter ce site ou notre page Facebook pour le jour et l’horaire exact afin de venir soutenir nos jeunes Hawks.

Miser sur les jeunes !

Comme la plupart des clubs en Europe, les Seahawks ont vu le jour grâce à la volonté de quelques amis qui partageaient une passion pour le Football Américain. S’organisant entre eux et avec les moyens du bord, ils ont commencé une aventure qui continue 32 ans plus tard !

Mais l’avenir de toute activité sportive passe par les jeunes et assez rapidement après le lancement de la section adulte les dirigeants du club ont eu la lucidité de créer une équipe junior dans le but de former une relève. Les années passent, le sport se développe et les débouchés de jeu également : création d’équipes Flags U16 et U13 dans les années 2010s et le dernier ajout : une équipe U16 Tackle lancée en 2016.

L’an prochain 26 joueurs U19s feront le saut en première équipe, dont 8 qui ont fait leurs cours en U16 Tackle il y a quatre ans. La politique des Seahawks est claire – miser sur une évolution des sections jeunes en fournissant le meilleur encadrement possible.

Dans cet optique, le club ouvrira un poste pour un entraîneur jeune dès cet automne. Selon le directeur technique Larry Legault, « l’investissement concret de notre comité dans l’encadrement de nos jeunes témoigne de notre engagement envers nos jeunes joueurs ; il est primordial pour nous d’offrir une excellente première expérience et de bien enseigner les bases – cette démarche va dans ce sens. »

Les U16s Tackle se préparent maintenant pour leur saison qui se déroulera à la rentrée scolaire. Quant aux sections Flag, ils seront en déplacement ce samedi à Bâle pour le dernier tournoi avant la grande finale à Vessy, le samedi 22 juin.