Catégorie : SAFV Elite

Les scores se font rares à Bâle !

Deux matchs et seulement 37 points marqués par les quatre équipes, inutile de dire que les unités défensives étaient au rendez-vous.

La rencontre entre les juniors de Bâle et nos U19s s’est soldée sur le score de 7-0 en faveur de nos protagonistes ; le touchdown fut marqué en plus sur un superbe jeu défensif (!) du linebacker Justice Greco qui a coupé la trajectoire d’une courte passe pour la remonter et ainsi aller à l’essai.

Après une transformation réussie, les deux attaques se sont mises en veille pour le reste de la rencontre, n’avançant qu’au compte-gouttes dans une rencontre où les deux unités offensives n’étaient pas vraiment au top de leur forme.

Les Gladiators sont clairement l’équipe à battre dans la poule Est du championnat, le match retour sera donc un défi pour les jeunes Hawks. Entre-temps, ils recevront les Tigers de Thun en match d’ouverture ce dimanche 19 mai à Vessy. Kick off à 11h00.

Match très serré pour l’élite.

Pour les adeptes des coups de pied, le match senior était un vrai régal – pas moins de 6 field goals réussis lors d’une deuxième rencontre à fort caractère défensif.

Le WR/Kicker Mateo Horber

Encore une fois, le quarterback import des Gladiators, Bo Coleman, a fait des siennes en se faufilant derrière et entre les mailles de sa protection, ainsi prolongeant les actions pour pouvoir trouver un receveur libre ou pour courir lui-même. Malgré les exploits de Bo Coleman, la défense des Hawks n’a concédé aucun touché, pliant parfois mais sans jamais céder.

Une défense intraitable!

Après le field goal égalisateur des Gladiators (12-12) et moins de trois minutes à jouer, les Hawks ont monté leur deuxième drive concluant de l’après-midi en ce moment décisif – on ne peut pas critiquer leur opportunisme ! Comme lors du premier match, c’est le receveur Christopher Dalzell qui a scellé le sort du match, prenant une passe courte et s’esquivant le long de la touche pour un touchdown d’une trentaine de yards.

La joie des joueurs après le Touchdown de Chris Dalzell

Avec très peu de temps de jeu restant, la défense des Hawks a tenu bon pour assurer cette victoire importante juste après la mi-saison. Score finale 18-12. Ce dimanche, les Hawks accueilleront les Grizzlies de Berne au centre sportif de Vessy. Kick-off à 14h00.

Toutes les photos proviennent des photographes de l’équipe de Bâle, un grand merci pour leur travail.

Bilan du président à la mi-saison

Nous avons pris quelques minutes pour s’asseoir avec le président des Seahawks, Fabrice Kaech, pour faire un petit bilan des activités du club et pour parler des projets d’avenir.

Fabrice, nous allons commencer par une petite question personnelle si vous permettez : vous faites toujours parti de l’effectif de la première équipe, chose rare en première division européenne. Comment arrivez-vous à mener ces deux projets simultanément ?

Je vais avouer qu’il y a des moments où je pense avoir été fou d’avoir voulu relever ce défi (rires) mais malgré les obstacles il y a beaucoup plus de hauts que de bas. J’ai une super équipe avec moi au comité, on s’entend bien et on avance ensemble et c’est très motivant. Maintenant en tant que joueur, c’est une autre affaire et j’essaie, tant bien que mal, de ne pas mélanger mes deux casquettes. Sur le terrain je suis un joueur comme les autres, il faudrait plus demander à Larry si ça va !  Dans tous les cas, je dois être organisé pour équilibrer ma vie de famille, le travail et cette implication associative.

L’équipe première se retrouve vers le haut du classement avec un match important dimanche à Bâle et les U19s sont invaincus après 4 matchs. Sur le terrain ça se passe plutôt bien ?

Oui (touche bois), on ne peut qu’être content du rendement de ces deux équipes, même si on sait qu’il reste beaucoup de matchs à jouer. Le championnat élite s’est resserré cette année et le classement final sera surement décidé en toute fin de saison. Nos U19s progressent bien et le groupe est assez mature dans l’ensemble. Et c’est vraiment cool pour moi de voir comment plusieurs de ces jeunes participent ponctuellement aux entrainements seniors parce qu’ils veulent le faire – on ne leur demande même pas. Cette réalité va grandement faciliter leur transition l’an prochain.




Le nouveau terrain synthétique sera inauguré officiellement lors d’une cérémonie le 22 mai prochain. Ce terrain a-t-il vraiment changé la donne pour le club ?

Oh que oui !  L’ancien terrain en herbe n’était vraiment plus en état malgré les meilleurs efforts de la ville. Maintenant, même au creux de l’hiver on peut s’entrainer dans des bonnes conditions. Et le risque qu’on ait à reporter un match ici est maintenant quasi nul.

Donc c’est une évolution considérable pour toutes nos sections. Un salut à Fabrice (Pranzo, ancien président) qui s’est beaucoup investi dans la réalisation de ce projet.

Le nouveau terrain synthétique, désormais terminé


En plus du nouveau terrain, nous avons constaté quelques changements les jours de match, pouvez-vous nous en parler ?

Effectivement, nous essayons de créer une certaine ambiance les jours de match ce qui n’est pas forcément évident quand les spectateurs se retrouvent éparpillés un peu partout. Alors avec l’aide de la ville, une petite tribune a été mise en place ; elle n’est pas énorme mais au moins les gens ont une place pour s’asseoir s’ils le souhaitent. Et on a mis une table de merchandising, un jeu pour enfants et l’annonceur-maison juste à côté pour tout centraliser ; tout ça dans le but de concentrer l’ambiance. J’aimerais ajouter que c’est la Seahawks Family, une initiative de quelques amies du club, qui anime le stand et qui nous apporte déjà un soutient remarquable malgré seulement quelques mois d’existence.

Cette année, pour la première fois, les Seahawks ont inscrit une équipe féminine dans le championnat Flag, comment ce projet a-t-il vu jour ?

C’est surtout grâce à la volonté de deux ou trois jeunes femmes passionnées qu’on a pu monter cette équipe ! De deux ou trois au départ, elles sont maintenant plus que 15 et on est confiant que dès l’an prochain on aura au moins deux équipes. Alex (Coach Corto) est la personne parfaite pour encadrer toutes nos sections flag, étant impliqué dans cette discipline depuis plusieurs années maintenant. Il est également entraineur principal de l’équipe nationale suisse de Flag masculin.

D’autres projets en vue ?

Ce ne sont pas les projets qui manquent, juste parfois le temps et des ressources humaines !

Notre gros projet l’an prochain est de développer le Flag Football U13. Cette année est notre dernière année dans les championnats U13 et U16 Flag au niveau de la SAFV. Pour résumer : le jeu ne vaut pas la chandelle. Transporter des jeunes de 12 ans à l’autre bout de la Suisse ne s’inscrit pas dans notre vision du développement de cette activité. Nous allons nous concentrer sur le recrutement local pour qu’à terme nous puissions carrément monter une petite ligue locale. C’est juste plus logique. Et pour driver ce projet, nous allons recruter un encadrant jeune à mi-temps dès cet automne ; ceci représente un autre grand pas en avant pour notre association.

Un mot pour la fin ?

Je dirais pour finir que je suis très fier de participer au développement de notre club. Malgré le fait que les Geneva Seahawks aient plus de 30ans, l’association a réussi le pari de rester jeunes et dynamique sans pour autant mettre de côté les anciens. De nouveaux joueurs viennent chaque année grossir les rangs de toutes nos sections et nous avons de super coach et bénévoles. Un environnement dans lequel il fait bon vivre!!

Anciens,

Nouveaux,

Volontaires,

rejoignez-nous !

Les Juniors en raquettes !

La vague de temps froid qui s’est abattue sur la Suisse le weekend dernier a provoqué le report de plusieurs matchs mais pas celui opposant nos U19s et les Grizzlies de Berne.

Les infrastructures Bernoises ont permis aux jeunes de jouer leur match sur un terrain annexe alors que leur terrain habituel était interdit de pratique – décision logique car à seulement deux heures du kick-off il était recouvert d’une couche de 10 cm de neige. Après un léger retard pour mettre en place le terrain, les protagonistes ont donné le coup d’envoi sous un ciel maintenant clair et dans des conditions dignes d’une journée d’automne dans le Ohio – quoi de mieux ?

Sous la direction de Coach Lomet, promu entraîneur principal pour la journée au vu de la séparation des championnats U19s et séniors (une nouvelle évolution dans les championnats SAFV), l’équipe s’est plus que bien acquitté de leurs tâches en dominant leur adversaire par le score de 28 à 6.

Jamais en difficulté réelle, la défensive des Hawks a contrôlé la ligne d’engagement et le quarterback bernois n’avait jamais le temps pour développer le jeu. Offensivement, Taha Bentafat, à ses débuts en Fullback. après avoir évolué sur la ligne offensive pour les trois premiers matchs, s’est très bien débrouillé et a même inscrit un touchdown sur une course percutante en plein centre. Gabrièle Marini a également marqué son premier score de la saison, utilisant à bon essor son expérience en athlétisme pour prendre la défense de vitesse sur un débordement.

Les jeunes Hawks, comme leurs homologues séniors, seront en déplacement à Bâle dimanche prochain pour affronter les Gladiateurs, un match qui s’annonce déjà décisif pour mettre la main sur la première place au classement. Kick off à 11h00 au stade Basel Rankhof, Grenzacherstrasse 351, 4058 Basel.

La première équipe haut la main

Presqu’en même temps, l’équipe sénior affrontait les Lions de Lucerne à Vessy.

Malgré un début de saison sans victoire, l’équipe de Lucerne reste un adversaire très respecté par les Seahawks – toujours combatifs, il leur manque très peu pour rivaliser avec les meilleurs éléments du circuit. Et si certains doutaient des capacités des visiteurs, la première série offensive leur a fait sûrement taire : 7-0 en faveur des lucernois après seulement quatre minutes de jeu.

Peut-être cette entrée en matière de tonnerre de la part des Lions a servi de réveille pour les Hawks qui ont marqué 35 points sans riposte avant que le match se solde sur le score de 42 -14.

Highlights du match

Comme les juniors, les séniors joueront dimanche un match qui pourrait déjà être considéré comme crucial pour le classement final. Lors de leur dernier match, les Gladiators (Bâle) ont échoué en prolongation à Coire devant les Broncos (Calanda) pour seulement leur deuxième défaite de la saison – la première étant aux mains des Hawks par le score de 20-14 et en prolongation également !

Kick off à 14h00 au stade Basel Rankhof, Grenzacherstrasse 351, 4058 Basel.

Un renfort d’Amérique du Nord.

Aujourd’hui nous allons à la rencontre du deuxième joueur import des Seahawks, le demi-défensif Cloves Campbell III.

Bonjour Cloves, commençons avec ton parcours.

Je suis né et j’ai grandi à Phoenix, dans l’état d’Arizona, au sud-ouest des Etats-Unis. Après le High-School, j’ai fait des études au Collège de Scottsdale dans la banlieue de Phoenix. Par la suite, j’ai étudié en Communications à Georgia State University à Atlanta où j’ai également joué au Football.

A part le Football, as-tu fait d’autres sports dans ta jeunesse ?

Le Football a toujours été mon sport prioritaire, mais j’ai également fait pas mal de Basketball et d’Athlétisme.

Pourquoi jouer en Europe ?

J’avais toujours envie de jouer et quelle meilleure façon que de combiner cet envie avec la découverte de nouvelles cultures !

Justement, ça fait un peu plus que trois semaines que tu es arrivé, comment trouves-tu ta nouvelle ville et le Football en général.

C’est une jolie ville et les gens sont très ouverts et accueillants ; j’adore la diversité culturelle que l’on retrouve à Genève. Après seulement deux matchs, je peux dire que le Football pratiqué ici est d’un bon niveau, la compétition est solide.

Quel est ton objectif en tant que joueur chez les Seahawks.

Aider l’équipe à progresser et avoir un maximum de succès. Partager mes connaissances et être un bon ambassadeur de notre sport.

La note légère, réponses rapides obligatoires !

Plat favori ?

Sauté de légumes et poulet

Film favori ?

Space Jam

Genre de musique ?

R&B

Passe-temps ?

Le cinéma

L’endroit que tu dois visiter ?

Barcelone

Merci Cloves et bienvenu !

2 sur 2 pour Genève

Victoire convaincante des U19s

Nos juniors ont réussi haut la main leur premier véritable test de la campagne 2019, disposant des Grizzlies de Berne par le score sans appel de 63-28. Alors que l’unité défensive fût mise à l’épreuve par une attaque bernoise très ouverte et axée sur la passe, l’offense des jeunes Hawks n’a pas été stoppée une seule fois, marquant un essai à chacune de ses 9 possessions. C’était sans doute une journée mémorable pour le porteur de balle Joan Genthod qui a marqué pas moins de 6 touchdowns dont deux sur des courses de plus de 50 yards. Ses homologues Alexandre Gagliardi (2 essais) et Tobia Liparulo (1 essai) ont complété le pointage. Benaya Alerini, à sa deuxième saison aux commandes de l’attaque Wing-T, a fait preuve de belle commande des outils à sa disposition, complétant 4 de ses 6 passes pour un total de 84 yards en plus d’orchestrer une belle action sur un jeu d’option.


Les jeunes seront en congé pour les deux prochains weekends avant de reprendre le 28 avril à Winterthur. Ce repos permettra aux réguliers Ricardo de Sousa et Macdiel Betancourth de rejoindre l’effectif, eux qui étaient tenus à l’écart jusqu’ici par des élongations musculaires subies à l’entrainement.

Suspense pour la première !

48 minutes de temps réglementaire n’ont pas été suffisantes pour départager les deux équipes hier après-midi dans un match durement contesté du début à la fin.

Les Gladiators de Bâle ont fait preuve d’un jeu tenace qui a suffisamment déstabilisé leurs hôtes pour les mener à deux doigts de la victoire. Les visiteurs ont pris les devants lors de leur deuxième possession offensive seulement, sur un scramble de 17 yards de leur quarterback import Bo Coleman. Véritable anguille, Coleman fût l’épine dans le pied de la défense genevoise tout au long du match avec sa capacité de prolonger les actions pour trouver un receveur libre, souvent le numéro 1 Rene Fink. Les Hawks ont manqué une opportunité en or pour prendre les devants juste avant la mi-temps quand ils ont eu le droit à un jeu supplémentaire à un yard de l’en-but bâloise suite à une faute commise par les visiteurs. Malheureusement, les genevois ont cafouillé leur communication et la première demie a été sifflée : score 7-5 en faveur de Bâle.

Mike Sousa, stoppant le QB Bo Coleman


En deuxième demi, les Hawks ont rapidement marqué leur premier touchdown du match sur une avancée de 3 yards du runningback Morgan Nkule. Mais les Gladiators ont riposté peu de temps après, avec la connexion du jour : quarterback Bo Coleman au receveur Rene Fink, 14-11 Gladiators. Quelques possessions plus tard, après un drive de 75 yards qui a calé sous l’ombre des poteaux, le receveur Mateo Horber a égalisé le score sur un field goal de 28 yards.

Mateo Horber égalisant avec un Field Goal

Les règles NCAA (le Football Américain au niveau international se joue sous les règles universitaires américaines, NCAA étant un acronyme pour « National Collegiate Athletic Association ») prévoient une forme de fusillade, chaque équipe ayant une possession à 25 yard de l’embut. Avec le choix, les Gladiators ont opté de commencer en attaque et leur possession a pris fin sur une tentative de field goal échouée. Sur seulement leur deuxième action, le quarterback des Seahawks Kyle Graves a rejoint le receveur Chris Dalzell qui s’est faufilé 21 yards pour sceller la victoire – score finale 20-14.

Le capitaine Phil Reding félicitant Chris Dalzell pour son Touchdown en Overtime.

Prochain match : le lundi de Pâques à Coire contre les Calanda Broncos.

Une victoire historique pour les Seahawks

Pas d’entrée en matière progressive pour nos Hawks

Pour leur premier match en 2019 ils recevaient nul autre que les doubles champions en titre, les Calanda Broncos. Vainqueur des Seahawks lors du Swiss Bowl 2018, les Broncos avaient déjà un match sous la ceinture, une victoire de 35-14 aux dépens des Warriors de Winterthur dans un match contesté jusqu’à la mi-temps : les Grisons ont pris le large en deuxième demi une fois qu’ils aient trouvé leurs repères.

Si les Broncos dominent le paysage footballistique suisse depuis maintenant plusieurs années, c’est parce qu’ils présentent toujours un gros défi physique pour leurs adversaires – hier n’était pas une exception. Pour se donner une chance de gagner, les Seahawks devaient trouver les moyens de ralentir l’armada terrestre des Broncos qui met en avant le massif porteur de balle Steffen Haenelt et une ligne offensive expérimentée, technique et physique. Or, malgré quelques passages difficiles, la défensive genevoise a réussi à limiter les visiteurs à deux maigres scores. Et sur le jeu décisif du match, alors que les Broncos venaient de réduire l’écart à deux petits points avec trois minutes à jouer, leur transformation à deux points fut stoppée grâce au superbe travail des défenseurs John Vacas #2 et Phil Reding #6, tous deux impliqués sur le plaqué à quelques centimètres de l’embut.

Transformation 2 points stoppé par la défense genevoise.

Offensivement, le joueur du match pour les Hawks était sans doute le quarterback Kyle Graves qui, en plus de lancer une passe de touchdown à Antoine Brandt #4, s’est esquivé de sa pochette à plusieurs reprises pour faire avancer les chaînes. Ses débordements et son jeu physique ont donné une autre dimension à l’attaque des Hawks tout en complétant les courses intérieures du runningback Morgan Nkule #24.

Peut-être une petite victoire au score (14-12) mais un pas énorme pour les Hawks qui vainquent Calanda pour la première fois de leur histoire en LNA.

Le Running Back Morgan Nkule

Dimanche prochain les visiteurs seront les Gladiators de Bâle qui ont défait les Warriors de Winterthur 34 à 7 hier. Kick off à 14h00 au Centre Sportif de Vessy.

Une balade pour nos U19s

Après une longue préparation, il était temps de plaquer un adversaire et non pas un coéquipier ! Si le premier match des jeunes Hawks devait avoir un thème, ça serait bien celui-là. L’équipe de Lucerne n’était tout simplement pas à la hauteur devant une équipe genevoise qui aligne presque le même effectif que celui qui a traversé la saison régulière de 2018 sans défaite. Les lucernois ont fini l’après-midi avec une note offensive dans le rouge tant la défensive des Hawks était étouffante. Offensivement, pas moins de cinq joueurs ont marqué des essais : le receveur Sam Philippoz et les porteurs Tobia Liparulo, Alexandre Gagliardi et Joan Genthod. Même la défense a contribué au score quand le linebacker Eric Caporizzi a ramassé un fumble et l’a retourné sur une trentaine de yards pour le touchdown.
Cette victoire de 69-0 doit disparaître du rétroviseur rapidement car nos jeunes vont recevoir les Bern Grizzlies, équipe U19 championne en 2018, dans une semaine. Kick off dimanche 7 avril à 11h00 au Centre Sportif de Vessy.

Geoffrey, le U19 surclassé

Présentation de Geoffrey, jeune joueur qui était supposé jouer sa dernière année en Junior a plutôt opté de passer directement en élite, une décision soutenue par le staff technique.

Je m’appelle Geoffrey Devos, j’ai 18 ans et j’ai commencé le football américain à l’âge de 11 ans à Thonon chez les Black Panthers, j’ai eu envie d’essayer le foot US  grâce à mon père qui était un ancien joueur du club, et mon premier coach a été Larry Legault.

En 2014 avec les BP nous avons remporté le titre de champion de France U16 et de champion régional en 2015. En 2016 j’ai rejoint les Geneva Seahawks, ou j’ai eu une très belle saison en U19, notamment avec une sélection en équipe nationale Suisse.

2018, une saison presque parfaite avec une seule défaite en finale. Et désormais, surclassé pour jouer avec l’équipe élite.

Geoffrey en équipe Suisse

Comment appréhendes-tu cette nouvelle saison face à des adversaires plus lourds que toi ?

Je suis très serin. Pour moi c’est un nouveau challenge et l’équipe est là pour me pousser vers le haut. Je me réjouis de jouer dans la cour des grands.

L’an dernier tu étais un des anciens de l’équipe U19 et maintenant tu es le plus jeune, qu’est-ce que cela te fait ?

Cela ne peut que me faire du bien que de jouer avec des plus âgés que moi. J’ai encore énormément de chose à apprendre en connaissance comme en technique et côtoyer des joueurs qui ont beaucoup d’expérience comme Franck Galvin me fera le plus grand bien.

Quel est ton objectif personnel pour cette saison ?

A titre personnel, mon objectif est d’emmagasiner un maximum d’expérience et de donner le meilleur de moi-même pour que toute l’équipe puisse compter sur moi.

Merci pour ces réponses et nous te souhaitons une très bonne saison.

Kyle Graves

Depuis un peu moins d’un mois, l’attaque des Seahawks est pilotée par un nouveau quarterback, le Canadien Kyle Graves. Nous allons faire sa connaissance.

Raconte-nous un peu ton parcours.

J’ai 29 ans et je suis né à Newmarket, une ville à côté de Toronto au Canada. J’ai ensuite passé mon enfance à Barrie qui est à 90 minutes au nord de Toronto. Mes parents y habitent toujours. Jeune, j’ai fait plusieurs sports, passant d’un à l’autre selon les saisons : football, basketball, baseball et même un peu d’athlétisme. J’ai joué mon football universitaire à Acadia, une petite fac dans la province de Nova Scotia, sur la côte est du Canada où j’étais quarterback et punter.

Par la suite, j’ai passé 5 saisons dans la CFL (Ligue Canadienne Professionnelle de Football) avec les Alouettes de Montréal et les Argonautes de Toronto. J’étais un peu leur couteau suisse : principalement receveur de passe, mais également quarterback d’urgence, punter remplaçant, holder et membre actif des unités spéciales.

Tu as joué en Allemagne en 2018 avec les Dusseldorf Panthers. Quelle était ta motivation à essayer l’Europe ?

Honnêtement, je cherchais simplement une autre expérience, tant sur le plan sportif que culturel. De plus, le timing de la saison en Europe se conjuguait parfaitement avec mes responsabilités en Amérique.

Ceci nous même à la question suivante : tu as été récemment embauché en tant qu’entraineur offensif à Mount-Allison University. Explique-nous comment cela est arrivé et si tu envisages déjà faire du coaching ta carrière ?

Je connaissais déjà l’entraineur chef – j’avais évolué sous ses ordres en tant que joueur et j’ai même entrainé un peu à ses côtés. Les choses se sont faits tout seul. Pour la suite, on verra.

Cela maintenant un mois que tu es sur Genève, comment se passe la vie ici pour toi ?

Découvrir une nouvelle ville est toujours une expérience fascinante, tout est nouveau. La ville est agréable et le système de transport public est pratique. J’ai hâte pour les beaux jours – on me dit que la ville se transforme ! Aussi, j’avais déjà quelques années de français à l’école et mon oreille commence lentement à s’accoutumer. Par contre, il faut que les gens parlent lentement pour que je comprenne bien. Parler est une autre affaire ! Peut-être dans quelques mois !

Quelles sont tes impressions de l’équipe et de tes nouveaux coéquipiers ?

J’ai de la chance, c’est un bon groupe qui m’a super bien accueilli. De plus, il y a vraiment quelques bons joueurs dans l’équipe.

En tant que joueur, que comptes-tu apporter à l’équipe ?

C’est assez simple : une bonne attitude, un bon éthique de travail et du leadership. Je ne suis pas le joueur le plus vocal – j’essaie plutôt de montrer l’exemple.

Finissons par une note légère. Réponses rapides exigées !

Plat favori ?

Côté de bœuf et purée de pommes de terre

Film favori ?

« How to train your dragon »

Genre de musique ?

EDM

Passe-temps ?

N’importe quoi lié au Football

L’endroit que tu dois visiter ?

Rome

Merci Kyle et bienvenu !

La force de la jeunesse.

Arrivant tout droit de notre équipe junior pour sa première saison en équipe élite, l’imposant Emmanuel Kabengele s’apprête à faire ses débuts dans la cour des « grands ».

Bien évidemment grâce à son physique mais aussi grâce à son expérience du jeu, le jeune Seahawks sera d’une grande aide sur la ligne défensive du coach Lomet, et un homme à ne pas sous-estimer pour nos adversaires.

 

– Salut Manu, pour commencer présentes-toi en quelques mots ?

Hallo hallo je m’appelle Emmanuel Kabengele, 19 ans. 1m90 pour 110 kg. Je suis né en Suisse mais je suis originaire du Congo, Cadet d’une famille de 6 enfants. Je joue en ligne défensive. J’ai été Défensive Mvp en Junior 2018.

 

– Raconte-nous ton expérience de foot. Depuis quand joues-tu et où as-tu joué ?

-J’ai fait ma première saison en U16 2015 dans l’équipe de Berne Grizzlies comme Running Back. En 2016 j’ai joué ma première saison en U19 mon équipe a terminé 3ème du championnat.

Pour la saison 2017 j’ai dû changer de poste de Running Back en D-Line vu ma grande taille, et cette année-là nous avons gagné le championnat Suisse.

En 2018 j’ai déménagé à Genève pour raisons personnelles, je suis venu rejoindre les Seahawks, une belle saison malgré la défaite en finale nous sommes vice-champions avec un record de 11 victoires et 1 défaite.

 

– Comment te sens tu dans cette nouvelle équipe, et avec ce nouveau challenge qu’est la LNA ?

– J’avais déjà familiarisé avec les joueurs élites pendant la saison en Junior je me suis donc tout de suite senti intégré dans l’équipe. Je ne pense pas qu’il y ait un meilleur endroit pour moi pour jouer cette saison. J’ai hâte de rencontrer les autres équipes et particulièrement Calanda et Berne.

 

Qu’espères-tu du football dans ton avenir ? 

– Après la saison Junior j’ai fait un séjour aux États-Unis,  mon but est de recevoir une bourse sportive pour le niveau Universitaire.


Que peut-on te souhaiter pour ta première saison en élite?


– J’espère avoir beaucoup de temps de jeu car je travaille très dur. Et pour l’équipe je souhaite qu’on dispute au moins encore une fois le Swissbowl et le bonus serait de le gagner.


L’ensemble de l’équipe des Geneva Seahawks te souhaite la bienvenue en élite ainsi qu’une grande réussite sportive à Genève comme ailleurs.

Franck Galvin rejoint les Geneva Seahawks!

C’est avec un grand plaisir que les Geneva Seahawks annoncent la venue de l’ancien international français Franck Galvin pour la saison 2019. Grâce à une expérience de près de 25 ans dans le football américain, Franck Galvin amènera son leadership et sa connaissance dans l’arrière garde de Larry Legault.

Franck a commencé le football en 1993 à Thonon-Les-Bains dans la section U16 avant de connaître un succès fulgurant. Champion de France (2013 et 2014), vice champion de France (07, 09, 12 et 15), il a aussi joué au plus haut niveau européen en compétition, toujours avec à Thonon (champion d’Europe en 2013 et vice-champion en 2009).

Franck Galvin a joué 10 ans déjà avec Larry Legault en club mais aussi avec l’équipe nationale française. Il a d’ailleurs remporté la médaille de bronze aux Jeux Mondiaux de 2005 à Duisbourg en Allemagne ainsi que plusieurs participations aux différentes compétitions mondiales. L’athlète de 40ans et de 92kg pour 1m86 sera un grand atout pour les Hawks en 2019.

Nous lui souhaitons la bienvenue!

Go Seahawks Go!

 

Photos de Guillaume Mouchet et Antoine Buche