Timon Meynard représente la Suisse.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Trois de nos joueurs sont partis, ce week-end, avec l’équipe nationale suisse de football américain en Pologne. Si pour Geff Scarantino et Houssem Saidi cela n’était  qu’un match de plus sous les couleurs du pays, pour Timon Meynard il s’agissait de sa toute première cap. Nous lui avons posé quelques questions.

Salut Timon! Tu as été appelé pour la première fois en équipe nationale afin de participer au camps de pré-sélection. Comment as-tu vécu ce moment?

D’abord, ce fut une grande joie d’avoir la chance d’être tester pour l’équipe nationale et puis un peu de stress et d’inconnu vu que j’y ai jamais été. Je ne savais pas du tout comment la journée allait être organisée. Tests physiques? Drills? Beaucoup ou peu de scrimmage? Coaching ou vraiment que de la sélection?

Comment s’est passé ton week-end? (C’était le 26 août)

 

Plutôt bien! On a fait pleins de drills et reçu pas mal de coaching au final donc c’était vraiment intéressant! J’ai eu un peu de peine à me mettre dans les 1 contre 1 au début. Forcément, presque tous les meilleurs corner back et safety étaient là… Mais avec les coachs j’ai pu m’ajuster sur mes schémas et ça a mieux été. Sinon au niveau de l’ambiance, même avec un peu de compétition et beaucoup de suisse-allemand parlé, c’était sympa et détendue.

 

Au terme de la pre-selection, tu as reçu la bonne nouvelle comme quoi tu ferai partie des 45 gars qui iront affronter la Pologne. Te réjouis-tu?

Énormément oui! J’y pensais depuis un petit moment déjà, mais je n’ai pas eu l’opportunité jusque là. Donc j’ai vraiment hâte de pouvoir porter le maillot de l’équipe nationale et jouer en représentant la Suisse.

 

Quand tu repenses à ta carrière, quels ont été les moments les plus forts?

Tout d’abord, quand j’ai commencé le foot chez les Whoppers à Plan-Les-Ouates avec ma première saison en tant que starter en wr. C’était pas mal de pression, surtout que j’étais pas très imposant à vrai dire. (Rires) Mais il y avait une super ambiance et c’est là que j’ai rapidement adoré ce sport.
Ensuite, il y a eu la fin de saison 2016 et surtout le match contre Zurich pour monter en ligue A avec les Geneva Seahawks. Je pense que c’était un de mes meilleurs matchs. Tout était presque comme des automatismes et avec le quarterback Jake Ryan. On arrivait parfaitement à se connecter. Et en plus le travail que toute l’équipe a fait pour gagner la ligue B et pouvoir monter en ligue A. C’était incroyable!

 

Parlons de ton avenir avec les Seahawks. Comment vois-tu la suite, la saison prochaine?

Je me réjouis de la saison prochaine, j’ai quand même pas mal de choses à corriger comparer à la saison précédente. J’ai eu pas mal de drops et c’est juste pas normal/pas tolérable. Ça coûte vite très chère à l’équipe et ça peut changer un match. Donc je dois travailler ça.

Autrement pour la suite… et bien c’est une grande question. J’adore le foot mais je sais pas si une fois les études finies je vais vraiment arriver à continuer (Timon finit sa cursus en médecine). Parce que, pour l’équipe et pour moi, j’ai pas envie de faire les choses à moitié. Donc il faudra voir si je réussi à trouver le temps, mais je l’espère beaucoup! (Rires)

Le week-end dernier tu étais en déplacement pour ton toit premier match avec l’équipe Suisse contre la Pologne, comment était-ce ?

Tout d’abord c’était une grosse ambiance parce que le stade dans lequel se passait le match était superbe! Et ensuite l’entrée sur le terrain avec l’équipe, suivie de l’hymne national.

Après ça j’ai eu un peu de temps pour me mettre tranquillement dans le match vu que je n’étais pas starter, mais ça m’a peut-être aussi encore plus motivé. Je suis assez content parce que rapidement j’ai reçu des passes et fait des actions correctes, du coup j’ai tout de même eu une bonne partie de temps de jeu et joué un assez bon match. Par contre il y a évidemment la déception de pas avoir pu mettre de touchdown… mais c’est que partie remise.
Ce que j’ai également apprécié c’était l’ambiance de l’équipe, tout le monde était constamment concentré à 100%.
Tout ça a fait que ce match et ce week-end étaient vraiment cool! Mais bon il y a quand même un “petit” détail à noter; la défaite… Match amical ou non, c’est toujours frustrant.

Sinon un conseil peut-être. Aller à Lublin en bus c’est pas la meilleure des idées, parce que 20h de trajet même avec une équipe comme celle là c’est long. (Rires)

 

Ce fut donc une expérience très réussi pour notre WR Timon Meynard à qui on souhaite plein succès pour la suite en sélection Suisse.


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •